Franceinfo: "le mariage avec France Télé nous rend plus forts"

Laurent Guimier, directeur de Franceinfo le 26 août 2015 à Paris
Laurent Guimier, directeur de Franceinfo le 26 août 2015 à Paris
afp.com - KENZO TRIBOUILLARD
Le studio radio de Franceinfo, le 26 août 2016 à la Maison de la radio
Le studio radio de Franceinfo, le 26 août 2016 à la Maison de la radio
afp.com - LIONEL BONAVENTURE
dans

Franceinfo fête ses trente ans en retrouvant son niveau d'audience de 2012, "portée par l'écosystème" radio-télé-internet, né de son mariage avec France Télévisions, selon son directeur Laurent Guimier, qui a remanié la grille et le rythme de la station.

Q : Etes-vous satisfait des scores de Franceinfo ?

R: "Après une décennie de décrue, la radio va bien. Avec 8,4% d'audience au 1er trimestre, nous avons inversé la courbe et nous nous sommes stabilisés à un haut niveau, entre 8 et 9%. Nous avons désormais 4,6 millions d'auditeurs par jour, soit 225.000 regagnés en un an et 400.000 depuis 2014. En trois ans nous sommes passés de 6e à 4e radio de France, devant RMC et Europe 1. Nous avons bénéficié à plein de grands événements : élection de Trump, renoncement de Hollande et toute l'actualité politique, première cause d'écoute de la station. Elle est conforme à ce que je voulais, hyper-réactive et structurée autour du réflexe info".

Q. Quel a été l'impact de l'alliance avec France Télévisions ?

R : "Il y a 30 ans nous étions le seul média d'info en continu. Depuis, ce secteur a été bouleversé par internet et les chaînes d'info en continu, et Franceinfo a perdu du terrain. Le mariage avec France Télévisions, tant pour la chaîne télé que pour le numérique, nous rend collectivement plus forts, il y a un avant et un après. Le site totalise près de 100 millions de visites par mois et 80 millions de vidéos vues, bien plus que l'addition des deux sites d'avant. Une contribution très importante de Radio France porte sur l'écoute de la radio sur le site, qui est la 2e page la plus consultée. Avec 17 millions de sessions d'écoute dans le monde par mois, nous sommes la 2e radio la plus écoutée sur internet derrière France Inter. Cela profite à tout le site".

Q: Comment marche la chaîne télé ?

R: "Elle démarre. Elle est encore en chantier, le projet n'est pas encore abouti, c'est normal après seulement 9 mois. Nous préférons ne pas parler des audiences aujourd'hui car c'est encore prématuré. Mais elle rend plus visible le travail des 800 journalistes de Radio France, par exemple l'émission politique du matin, le bandeau déroulant que nous réalisons depuis l'+agence+ de Radio France, qui montre aussi le boulot des équipes de France Bleu. L'écosystème radio/télé/numérique permet de se renvoyer la balle, et cela n'existe que chez nous".