Info

JO-2018: Pinturault promet "un beau match" dans le slalom

Le Français Alexis Pinturault, 10e temps de la descente du combiné olympique à Pyeongchang le 13 février 2018
Le Français Alexis Pinturault, 10e temps de la descente du combiné olympique à Pyeongchang le 13 février 2018
afp.com - JAVIER SORIANO
Le Français Victoir Muffat-Jeandet lors de la descente du combiné de Pyeongchang le 13 février 2018
Le Français Victoir Muffat-Jeandet lors de la descente du combiné de Pyeongchang le 13 février 2018
afp.com - JAVIER SORIANO
dans

Le Français Alexis Pinturault, 10e temps de la descente du combiné olympique, devant son rival autrichien Marcel Hirscher, et donc idéalement placé avant la manche de slalom, promet "un beau match" sur le 2e acte programmé à 15h00 (7h00 heure française).

"J'ai réussi à faire une bonne descente, bien placée. Le vent m'a gêné, surtout à la section du milieu où j'ai pris du vent de côté. On s'y attendait, quand ça arrive, on essaye d'être plus profilé", a expliqué le Français, qui a concédé 1 sec 4/100e sur l'Allemand Thomas Dressen, un pur descendeur.

Hirscher, leader de la Coupe du monde de ski alpin et vice-champion du monde de combiné l'an passé, a terminé à la 12e place (+1.32).

"C'est surtout sur la manche de slalom qu'il faudra essayer d'envoyer, de s'amuser et on verra ce que ça donnera quand on passera la ligne", a ajouté le skieur de Courchevel.

Pinturault, qui comme Hirscher est un spécialiste des disciplines techniques, assure que le slalom "sera un beau match".

L'autre tricolore Victor Muffat-Jeandet, vainqueur en janvier du combiné de Wengen et cité avant la course parmi les favoris, a terminé à la 29e place, concédant 2 sec 33/100e sur Dressen. Mais en pur spécialiste du slalom, Muffat-Jeandet peut espérer faire une grande partie de son retard sur de nombreux concurrents, dont les descendeurs.

"Je ne fais pas un bon run, j'ai du mal à l'expliquer. Je fais une erreur sur le premier saut, ça m'a peut-être un peu désarçonné. Mais il ne faut pas trop analyser. En combiné, tout est possible", a-t-il réagi.

Muffat-Jeandet était 27e après la descente à Wengen en janvier, avant de signer le meilleur temps du slalom et de remporter le combiné. Mais Pinturault comme Hirscher étaient absents.