Info

Le Rendez-vous du carnet de voyage met le cap sur la ville

dans

La ville, ses terrasses de cafés, ses marchés et les halls de gare seront à l'honneur du 18e rendez-vous du Carnet de voyage, qui se tient à partir de vendredi à Clermont-Ferrand.

Jusqu'à dimanche, plus d'une centaines de carnettistes originaires d'Italie, d'Inde, des États-Unis, de Norvège ou de Colombie exposeront leurs impressions de voyageurs hors des sentiers battus.

De l'aquarelle à la bande dessinée, de la plume aux carnets numériques et sonores: cette manifestation aussi littéraire qu'artistique - la plus grande du genre en Europe - sera ouverte à toutes les disciplines et arts graphiques (peinture, photos, collages, vidéos, etc.).

Créée à l'initiative d'un petit groupe de fondus de voyages désireux de découvrir le monde autrement, ce rendez-vous rassemble des voyageurs "de fait ou de coeur, éphémères ou au long cours" et offre "un regard sur l'ailleurs".

Parmi les moments forts de la manifestation figure la projection du film "Frères des arbres" de Marc Dozier et Luc Marescot, en présence du chef papou Mundiya Kepanga, originaire de la tribu des Hulis en Papouasie-Nouvelle Guinée, qui alerte sur la situation de sa forêt primaire et le drame de la déforestation.

L'auteur de BD à succès Guy Delisle, auteur de "S'enfuir. Récit d'un otage", participera samedi à un débat avec l'ancien otage français Christophe André, kidnappé lors d'une mission humanitaire dans le Caucase du Nord en 1997, qui a inspiré le livre.

Autre invité, l'écrivain russophile Cédric Gras, acolyte de Sylvain Tesson avec lequel il a partagé de nombreux voyages, et auteur de "La mer des Cosmonautes" sur le quotidien du brise-glace Akademik Fedorov, chargé de ravitailler les bases russes en Antarctique.

Un espace de démonstration de dessin en direct, équipé d'une caméra et d'un grand écran, sera également mis en place durant les trois jours de la manifestation durant lesquels des carnettistes enchaîneront les performances.