Info

Marseille: quinze ans de prison pour l'auteur de coups de couteau mortels

Le 18 août 2013, la mort de Jordan, 18 ans, au cours d'une rixe sur le Vieux-Port, avait provoqué le déplacement, deux jours plus tard, du Premier ministre Jean-Marc Ayrault accompagné de cinq ministres dont celui de l'Intérieur Manuel Valls
Le 18 août 2013, la mort de Jordan, 18 ans, au cours d'une rixe sur le Vieux-Port, avait provoqué le déplacement, deux jours plus tard, du Premier ministre Jean-Marc Ayrault accompagné de cinq ministres dont celui de l'Intérieur Manuel Valls
afp.com - DAMIEN MEYER
dans

La cour d'assises des Bouches-du-Rhône a condamné, mardi, à quinze ans de prison un homme de 25 ans, auteur de coups de couteau mortels portés lors d'une bagarre à Marseille en août 2013 qui avait été suivie d'une agression à l'hôpital ayant suscité la réaction du gouvernement de l'époque.

Le 18 août 2013, la mort de Jordan, 18 ans, au cours d'une rixe sur le Vieux-Port, avait provoqué le déplacement, deux jours plus tard, du Premier ministre Jean-Marc Ayrault accompagné de cinq ministres dont celui de l'Intérieur Manuel Valls.

La délégation ministérielle avait rencontré le personnel du service des urgences de l'hôpital de la Conception où les agresseurs s'étaient rendus aussitôt après les faits, l'un d'eux ayant été blessé lors de la bagarre.

Proposant à l'un d'eux d'être examiné par un médecin, un infirmier avait reçu un coup de couteau à l'avant bras dans un flot de menaces. Puis les agresseurs avaient quitté les lieux en donnant de violents coups de pied dans une porte avant de forcer, au volant de leur véhicule, un barrage formé par des agents de sécurité de l'hôpital.

Un second accusé qui comparaissait devant la cour d'assises pour des violences volontaires commises sur l'infirmier a été acquitté faute d'avoir pu être formellement identifié. A sa sortie de l'hôpital, le Premier ministre avait rappelé que "le gouvernement (était) engagé pour faire reculer la violence, la délinquance et le crime à Marseille et dans la région".

L'auteur du meurtre contre lequel vingt années de réclusion criminelle avaient été requises s'était rendu cette nuit-là sur le Vieux-Port pour "faire la fête" tout en se munissant d'un couteau. Avec un ami, il s'était mêlé à une altercation ne les concernant pas, déclenchant une rixe au cours de laquelle il avait porté deux coups de couteau à la jeune victime dont l'un dans le dos.