Info

Réactions politiques à la mort de Jean d'Ormesson

dans

Voici de premières réactions politiques à la mort de l'écrivain Jean d'Ormesson, dans la nuit de lundi à mardi à l'âge de 92 ans:

- François Hollande: "Jean d'Ormesson était d'abord un grand écrivain. (...) Jean d'Ormesson était aussi une personnalité brillante, qui jouait avec les contradictions et cultivait les contraires. Il vivait la politique avec gourmandise. Homme de droite, il cherchait à séduire la gauche par sa culture, son esprit et sa subtilité. Il voulait être aimé, et il y parvenait. Infatigable défenseur de la langue française, il a servi avec talent la littérature française et a su traduire en textes profonds une joie de vivre qu'il a conservée jusqu'au bout (communiqué)

- Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur: "L'agilité de ses idées, la fraicheur de ses pensées et son puissant regard bleu glacier avaient un doux parfum d'éternité. Jean d'Ormesson nous quitte. Puisse son amour des belles lettres encore longtemps nous éclairer" (tweet)

- Christophe Castaner, délégué général de LREM et secrétaire d'Etat en charge des Relations avec le Parlement: "Triste nouvelle. L'immortel Jean d'Ormesson s'est éteint. La France perd l'une des plus grandes figures de la langue française. Son oeuvre et son regard azur rayonneront à jamais" (tweet)

- Laurent Wauquiez, président d'Auvergne-Rhône-Alpes, candidat à la présidence de LR: "Un esprit joyeux, espiègle et malicieux. Jean d'Ormesson incarnait la culture française. A travers ses écrits et ses engagements, il restera immortel" (tweet)

- Jean-Luc Mélenchon, chef de file de La France insoumise: "Nous n'étions pas d'accord mais c'était un plaisir. Jean d'Ormesson est passé à autre chose. On va s'ennuyer" (tweet)

- François Bayrou, président du MoDem: "Ce qu'il y avait d'attachant et d'impressionnant chez Jean d'Ormesson, ce n'était pas seulement l'amour de la langue et de l'écriture. C'était son amour sans mesure pour la vie" (tweet)

- François Fillon, ancien Premier ministre et candidat LR à la présidentielle: "Tristesse pour Jean d'Ormesson. Il incarnait le panache français. C'était le dernier des hussards" (tweet)

- Alain Juppé, maire LR de Bordeaux: "Souvenir de Jean d'Ormesson venu à Bordeaux présenter son dernier livre chez Mollat: feu d'artifice de l'intelligence et du savoir, finesse de l'humour, incandescence du regard malgré la fatigue des ans. Une si belle image de la France ! Tristesse" (tweet)