Info

Triple attentat suicide près du siège de la police à Damas, deux morts

Un membre des services de sécurité syriens sur le lieu du triple attentat à Damas, le 11 octobre 2017
Un membre des services de sécurité syriens sur le lieu du triple attentat à Damas, le 11 octobre 2017
afp.com - LOUAI BESHARA
Des membres des forces de sécurité syriennes sur le lieu du triple attentat suicide à Damas, le 11 octobre 2017
Des membres des forces de sécurité syriennes sur le lieu du triple attentat suicide à Damas, le 11 octobre 2017
afp.com - LOUAI BESHARA
dans

Trois kamikazes se sont fait exploser mercredi près du quartier général de la police syrienne à Damas, faisant au moins deux morts, a indiqué le ministère syrien de l'Intérieur.

Deux assaillants "ont tenté de lancer un assaut contre le quartier général du commandement de la police", a annoncé le ministère dans un communiqué cité par les médias officiels. "Les gardes ont ouvert le feu, les forçant à se faire exploser avant qu'ils ne pénètrent dans le bâtiment".

"La police a réussi à encercler un troisième terroriste derrière le bâtiment, le poussant à déclencher sa ceinture d'explosifs", a ajouté le ministère.

L'attaque a fait deux morts, ainsi que six blessés parmi lesquels deux enfants, a-t-on ajouté de même source.

Un policier ayant tenté de stopper les assaillants a été tué, a indiqué aux journalistes le chef de la police de Damas, Mohammed Khairu Ismail, sur les lieux de l'attentat.

Il s'agit de la seconde attaque du genre en moins de deux semaines dans la capitale syrienne. Le 2 octobre, des assaillants avaient ciblé un commissariat de police dans le quartier de Midane, faisant 17 morts. L'attentat avait été revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

Celui de mercredi n'a pas été immédiatement revendiqué.

Principal bastion du régime de Bachar al-Assad, la capitale syrienne a été secouée par plusieurs attentats sanglants depuis le début de la guerre il y a plus de six ans, mais elle a été relativement épargnée par les combats.

La guerre en Syrie a fait plus de 330.000 morts depuis son déclenchement en mars 2011.