Un Américain meurt "paisiblement" après avoir cru que Trump était destitué

Le président américain Donald Trump lors d'une conférence de presse le 11 janvier 2017 à New York
Le président américain Donald Trump lors d'une conférence de presse le 11 janvier 2017 à New York
afp.com - SPENCER PLATT
dans

Un Américain de 75 ans est mort "paisiblement" chez lui en Oregon, dans l'ouest des Etats-Unis, rassuré par son ex-femme qui lui a fait croire que le président Donald Trump avait été destitué.

Michael Elliott est mort ce mois-ci après que Teresa Elliott, son ex-femme et meilleure amie, lui a annoncé la fausse nouvelle, selon son avis de décès publié dans le quotidien The Oregonian.

"Après avoir entendu ça, il a respiré une dernière fois, doucement, et sa vie terrestre s'est terminée", peut-on lire dans cette nécrologie au ton humoristique.

Teresa Elliott a confié à plusieurs médias américains que son ancien mari était horrifié par l'élection de Donald Trump et qu'elle lui a fait faussement croire qu'il avait été destitué afin qu'il meure heureux.

M. Elliott, né en Virginie (est) et qui a par la suite déménagé sur la Côte ouest, adorait les voitures Porsche et le golf, et avait fait partie d'une équipe de basketball semi-professionnelle dont les membres faisaient des tournées dans le pays habillés en femmes.