© Félix Vigné/Imagéo, 2013
A la veille de la Journée internationale contre les mutilations génitales du 6 février, TERRIENNES a rencontré Bréhima Ballo qui lutte contre l’excision au Mali. Grâce à l’action de deux associations sur le terrain, il espère faire reculer cette pratique, "une affaire de femmes et d'hommes", très répandue dans le pays, en changeant les idées reçus et les coutumes familiales.
Partager: 
Ce jeudi 6 février marque la Journée internationale de lutte contre l'excision et les mutilations génitales féminines. Les...
Partager: 

Pages

  • 1