Dix ans de prison ferme pour Ahmed Abba. Ce lundi 24 avril, le tribunal militaire de Yaoundé, au Cameroun, a condamné le correspondant de la radio RFI pour non-dénonciation et blanchiment d'actes de terrorisme. Les juges mettent en cause sa couverture des attaques de Boko Haram dans le Nord du pays. Sur le plateau de TV5MONDE, Cécile Mégie, la directrice de Radio France Internationale, réagit.
Partager: 
Détenu depuis presque deux ans, le journaliste camerounais est poursuivi pour "complicité" de terrorisme, le délibéré de son...
Partager: 

Pages

  • 1