Black Panthers

Robert King, à la sortie d'une conférence donnée au siège d'Amnesty international le 30 avril 2013 ©Hélène Février
Robert King est libéré en 2001, après 31 ans de prison dont 29 à l’isolement dans le pénitencier d'Angola aux Etats-Unis. Depuis, il milite inlassablement pour la libération de ses deux amis, eux aussi membres des Black Panthers. Malgré leurs protestations d’innocence et des erreurs d’instruction, ils demeurent incarcérés. Début mai, il était à Paris dans le cadre de la campagne qu’il mène avec Amnesty international. Rencontre.
Partager: 

Pages

  • 1