Brigitte Rollet

Il est toujours revigorant de confronter sujets d'études et chercheurs, surtout lorsque les unes et les autres se trouvent aux antipodes. C'est au moins l'une des réflexions que l'on pouvait se faire au terme de la première journée du colloque consacré aux réalisatrices africaines francophones à Paris les 23 et 24 novembre 2012. Des échanges passionnants, parfois virulents, le plus souvent drôles, entre des universitaires britanniques, italiennes, américaines ou françaises et leurs "sujets" d'étude, des cinéastes venues de tout le continent noir, ont accompagné ces rencontres, trop rares.
Partager: 
Qui sait qu'elles furent nombreuses et prolifiques ? Les réalisatrices africaines francophones sont à l'honneur de rencontres qui...
Partager: 

Pages

  • 1