Au Maroc, la mort d'Idya Fakhreddine, 3 ans, continue de choquer et de pointer l'inégalité des Marocains pour accéder aux soins médicaux. La fillette, victime d'un traumatisme crânien après une chute dans son village du sud du pays, a finalement succombé faute d'avoir pu être soignée à temps.
Partager: 

Pages

  • 1