Hami Traoré

L'Assemblée générale de l'ONU a adopté lundi 26 novembre 2012 sa première résolution dénonçant les mutilations génitales féminines. Celles-ci affectent quelque 140 millions de femmes dans le monde. L'Ivoirienne Hamitraoré, une jeune mère de famille de 32 ans raconte dans un livre sans concession l'excision dont elle a été victime dans la région de Bouaké en Côte d'Ivoire, à l'âge de 11 ans, un livre qui lui a permis aussi de renaître...

Partager: 

Pages

  • 1