Hamon

Partisans d'Emmanuel Macron au soir du 23 avril.<br />
<sub>(AP Photo/Frank Augstein)</sub>
Au yeux de la loi comme au regard des chiffres, le scrutin du 23 avril se solde par deux vainqueurs - hors-normes - et trois principaux vaincus du premier tour. Nombre de commentateurs y voient un séisme, la fin d’un monde et le début d’une nouvelle ère. Ce n’est pas si sûr.
Partager: 

Pages

  • 1