intellectuel

Après la mort de Antoine De Leocour et Vincent Delorydeux, les deux Français assassinés au Niger, le 8 janvier 2011, par des avatars d'Al Qaïda venus du Maghreb, l'intellectuel et universitaire nigérien Adamou Ide, nous écrit de Niamey. Il nous fait part de sa révolte face à ces actes de barbarie.
Partager: 

Pages

  • 1