IWPR

Joanna Botteau Jacques chez elle à Murguzalli.
Emportée par l’amour et le cours de l'Histoire, Joanna Botteau Jacques a quitté la France au lendemain de la Seconde Guerre mondiale et s’est enracinée en Azerbaïdjan sur fond de Guerre froide. Devenue âgée, cette Française a un dernier rêve : revoir son pays d’origine. Entre récit épique et drame romanesque, elle a raconté sa vie à un reporter de l’ONG IWPR.
Partager: 

Pages

  • 1