Des bulletins de vote jugés invalides par la commission de propagande du département de la Mayenne parce qu'ils mentionnaient le terme suppléante, alors que seul suppléant est conforme au code électoral.
25% de femmes au Sénat français. Le scrutin du 24 septembre 2017 ne devrait guère changer la donne. Désolante perspective quand on voit la difficulté, déjà, de féminiser ne serait-ce que le bulletin de vote. En Mayenne, un candidat s'est vu interdire d'écrire suppléante sur ses bulletins, car le code électoral ne le prévoit pas. Encore. 
Partager: 
Partout en Argentine les professeurs de français manquent. Un manque d’autant plus crucial que l’appétit des Argentins pour le...
Partager: 
"Depuis que sa couverture pays a fouillé patate, il ne la voit plus dans sa soupe". Si cette phrase n'a aucun sens pour vous, un...
Partager: 
La secrétaire générale de l'Organisation internationale des pays francophones promeut et défend la francophonie, alors que la...
Partager: 
La journaliste Audrey Pulvar dicte un texte aux participants qu'ils doivent écrire en respectant les règles de l'écriture inclusive. 
L’objectif de Raphaël Haddad et de son Manuel d’Ecriture inclusive est d’assurer une égalité des représentations des deux sexes...
Partager: 
Avec la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, le Français pourrait redevenir la langue principale de travail, comme avant...
Partager: 
Croissance négative, flexi-sécurité, décruter... une floraison de mots nouveaux remplace des expressions jugées trop négatives....
Partager: 
Si la Louisiane évoque traditionnellement des images de crocodiles, de danseurs de zarico, et de personnes âgées parlant un...
Partager: 
Les commerces et les entreprises, qui se trouvent au Québec, dont la marque de commerce est en anglais ne seront pas obligés de la « franciser ».
Le Québécois va-t-il prochainement aller « magasiner » au « pneu canadien » ( Canadian Tire ) ou à la « vieille marine » ( Old...
Partager: 
Le masculin l’emporte sur le féminin. Cette règle de grammaire française est enseignée aux écolière et écoliers depuis trois...
Partager: 

Pages