moines nationalistes

De jeunes moines écoutent attentivement la conférence de presse organisée par Mabatha dans un monastère de la banlieue de Rangoun, vendredi 2 octobre 2015.

Avec son influence croissante, le groupe de moines nationalistes birmans Mabatha entend peser dans le prochain scrutin libre du pays en 25 ans, le 8 novembre prochain, en ostracisant la minorité musulmane.

Partager: 

Pages

  • 1