La question de la corruption des personnalités politiques semble endémique au Brésil. Un an après sa prise de fonction, Michel Temer se retrouve à son tour dans l'œil du cyclone. L'actuel président conservateur du pays aurait validé des pots-de-vin. Le journal O Globo, l'affirme, enregistrements à l'appui.
Partager: 
Le feu vert donné mardi 11 avril 2017 par la Cour suprême du Brésil pour ouvrir des enquêtes contre au moins huit ministres et...
Partager: 
Plateforme pétrolière dans la baie de Guanabara à Niteroi au Brésil le 21 avril 2015. 
L'affaire Petrobras revient après la publication de milliers de documents officiels. Ils ont été rendus publics par les autorités...
Partager: 
Un homme tient une pancarte sur laquelle on peut lire en portugais "Dilma dehors, PT dehors" durant une manifestation à Rio de Janeiro, dimanche 16 août.
Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté, jeudi 20 août, dans plusieurs villes du Brésil pour le maintien de la...
Partager: 
Le Parquet brésilien vient de lancer les premières poursuites pour corruption dans le scandale Petrobras. En septembre dernier,...
Partager: 
Une cinquantaine d'élus de la coalition au pouvoir auraient bénéficié d'un système de versements de pots de vins : c'est la bombe...
Partager: 

Pages

  • 1