Abdallah Hemo (au centre) entouré de sa femme et de ces cinq enfants. Sa fille aînée, Amina (première à droite), est atteinte d’anorexie depuis son arrivée au Liban.
Réinstallée en France, à Rennes, une famille Kurde originaire de Syrie et réfugiée au Liban depuis quatre ans, dit espérer tourner la page d’un long « cauchemar » et de trouver enfin refuge « dans un pays qui respecte la liberté et la dignité humaine ».
Partager: 
Image extraite du documentaire "Bienvenue au Réfugistan", d'Anne Poiret sur ces camps de réfugiés qui ne ferment plus leurs portes. 
Dans son dernier documentaire intitulé « Bienvenue au Réfugistan », la journaliste Anne Poiret s’intéresse aux camps de réfugiés,...
Partager: 
Le Haut commissaire aux réfugiés de l'ONU, António Guterres, lors de l'émission "Internationales" du 6 septembre 2015 à Genève,...
Partager: 
Un groupe de migrants arrive à un centre de transit après avoir franchi la frontière entre la Grèce et la Macédoine, près de la ville de Gevgelija, le 31 août 2105.
Les femmes et des enfants représenteraient, aujourd’hui, un tiers des migrants qui arrivent en Europe par la Macédoine. Ces mères...
Partager: 
Le camp de Zaatari ouvert en août 2012 accueille désormais plus de 120 000 réfugiés, en majorité des femmes et des enfants. La plupart viennent de la région de Deraa. En moyenne 2000 personnes arrivent chaque jour au camp. (DR)
Le camp de Zaatari accueille plus de 120 000 réfugiés syriens. Les familles s'entassent dans des tentes et des « caravanes », et...
Partager: 

Pages

  • 1