Dessin d'Eléonore Dougnac de Jacqueline Sauvage pendant son procès en appel aux assises de Blois. 
Ce jeudi 24 novembre 2016, le tribunal a rejeté, une fois encore, sa demande de libération conditionnelle. Victime de violences conjugales pendant 47 ans, Jacqueline Sauvage avait bénéficié d'une "remise gracieuse" de peine accordée par le président François Hollande, après avoir été condamnée à dix ans de prison pour avoir tué son mari. Cette affaire continue de susciter tout un débat en France sur l’inculpation des femmes battues et meurtrières. 
Partager: 
Au Royaume-Uni, une nouvelle campagne de lutte contre les violences faites aux femmes fait sensation sur la toile. On y voit un...
Partager: 
#orangetheworld comme ces Brésiliennes de l'organisation Black Women, qui, le 18 novembre 2015, marchaient contre les violences et le racisme
Chaque 25 novembre, la même litanie des horreurs est déclinée par les Nations Unies : 1 femme sur 3 dans le monde est victime de...
Partager: 
Tatiana Semikop entre deux rendez-vous à Odessa, le plus célèbre des ports ukrainiens
Depuis bientôt vingt ans, une association Vira, Nadija, Lubov (« Foi-Espoir-Amour ») s’occupe des laissés-pour-compte à Odessa,...
Partager: 
Zhang Hongyan, mère de famille de 40 ans, victime de violences conjugales en Chine
Le gouvernement chinois planche depuis plusieurs mois sur une loi pour contrer les violences conjugales, un sujet tabou dans le...
Partager: 
Tamara Harisi, première justiciable libanaise à bénéficier de l'application de nouvelle loi sur les violences conjugales - Source L'Orient le jour
Son cas avait été mis en avant par l'Orient le jour. Le quotidien libanais francophone en avait fait un cas emblématique de...
Partager: 
Depuis son ouverture début janvier 2014, l'Institut en santé génésique a accueilli 23 femmes victimes de violence ©TV5MONDE/Sémiramis Ide
Depuis le 6 janvier 2014, un Institut accueille des femmes victimes de violences dans ses locaux à Saint-Germain-en-Laye, en...
Partager: 
Mariama Moussa au siège de son association qui veut “lutter contre toutes les formes de discriminations et de violences à l’égard des femmes et des enfants et contribuer au développement socio-économique des femmes et des enfants.“ © Mina Kaci
Etudiante en sciences sociales à Niamey, capitale du Niger, Mariama Moussa s'était mariée par amour. L'union s'est vite...
Partager: 
KAFA emploie seize personnes dont trois assistantes sociales et travaille aussi avec des avocats et des psychologues.
Au Liban, après des années de combat, un projet de loi protégeant la femme contre la violence conjugale a été approuvé en juillet...
Partager: 
Plus de 700 personnes à la bourse du travail de Bobigny pour la journée professionnelle consacrée aux violences faites aux femmes, mardi 19 novembre
Une mort tous les deux jours et demi. 148 femmes ont été tuées l’année dernière en France sous les coups de leurs conjoints. Les...
Partager: 

Pages