100 ans après le naufrage du Titanic, les bateaux craignent encore les icebergs

Cent ans après le naufrage du Titanic, en avril 1912, les icebergs restent toujours une menace pour la navigation. Découvrez comment les hommes tentent de les surveiller, de les éliminer voire de les déplacer. Sans succès pour le moment...

dans
Cliquez sur les bulles (vignettes et +) pour consulter les informations. Vous pouvez aussi voir cette infographie sous forme de diaporama (flipbook) ou de liste (list), cliquez pour cela en haut à gauche sur votre choix.


Revivez le naufrage du Titanic sur Twitter

Le 15 avril 2012 marque les 100 ans du naufrage du Titanic. Afin de commémorer l’événement, le magazine anglais The History Press a décidé de créer un compte Twitter afin de tweeter en direct le voyage du célèbre paquebot et le drame.

    Les icebergs : repères

    Le mot iceberg, vient de « isberg » qui signifie « montagne de glace » en suédois et norvégien.

    Les icebergs sont des blocs de glace d'eau douce dérivant sur la mer. Un iceberg de 7 millions de tonnes représente la consommation mondiale annuelle domestique de 35 000 personnes

    90% du volume d'un iceberg est situé sous la surface de l'eau.

    Les régions polaires et les glaces couvrent 10% de la superficie des terres émergées mais les lieux où l'on rencontre les icebergs sont rares.

    Les plus gros icebergs arctiques dépassent les 30 millions de tonnes. Soit l’équivalent de 200 000 avions de lignes de 150 tonnes chacun alignés à l’infini sur un tarmac, ou encore de 460 porte-avions de 65 000 tonnes chacun.

    Quant aux icebergs géants de l’Antarctique, il n’est pas rare qu’ils dépassent les 600 millions de tonnes et mesurent plusieurs kilomètres de long : de véritables iles de glace à la dérive.