2015 : les personnalités qui feront l'actualité

En Europe, en Afrique ou dans le monde, qui fera l'actualité en 2015 ? Des personnalités qui reflètent les tendances et les préoccupations des temps, comme la montée des extrémismes et le changement climatique.

dans

Europe : Marine le Pen et Bart De Wever


Bart de Waver
, président du parti nationaliste flamand Nieuw-Vlaamse Alliantie (N-VA) et principal parti du gouvernement. Premier ministre de l'ombre pour beaucoup, il dirige en sous-main un gouvernement dont il n'est pas le chef. Jusqu'à présent discret et conciliant, il revient à la charge à quelques jours de la nouvelle année, il vient de déclarer : "Ce gouvernement fédéral est une solution temporaire". En d'autres termes, le gouvernement actuel est une parenthèse et il sera bientôt à nouveau question de l'indépendance des Flandres.


Marine le Pen, présidente du Front national, en France. Elle affûte ses armes en vue des élections départementales (en mars) et municipales (en décembre). Après un score de près de 25% aux élections européennes de 2014, Marine le Pen proclamait le FN "premier parti de France". Une position de force confirmée par les derniers sondages : le front national reste en tête des intentions de vote. Un tremplin pour la présidentielle de 2017 ?

Monde : Rajendra Kumar Pachauri, président du GIEC

"Le temps de l'action, c'est maintenant." Tel est le mot d'ordre du président du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat. Il vient de présenter aux ministres français Ségolène Royal et Laurent Fabius son dernier rapport en vue de la Conférence Paris Climat 2015 qui, en décembre, sera l'événement "environnement" de l'année. "Les effets du changement climatique n'épargnent plus personne. Ils seront durs et irréversibles : des régions entières vont disparaître sous l'eau, les rendements agricoles vont chuter... Les gens auront faim, les chaleur et les précipitations extrêmes obligeront des peuples entiers à migrer... Le coût de l'inaction serait trop lourd."

Russie : Vladimir Poutine, bras de fer avec l'Occident

A la tête d'une Russie qui se rapproche de l'Asie, à commencer par la Chine, Vladimir Poutine reste inflexible et continue de faire peur à l'Occident. Au menu de 2015, l'intégration définitive de la Crimée à la Russie ; le renforcement très dissuasif de la défense national avec, entre autres, 50 missiles nucléaires intercontinentaux et deux sous-marins nucléaires 4e génération ; une probable visite du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, en mai, et... la construction d'une cathédrale orthodoxe au coeur de Paris, sur plus de 4000 m2 au pied de la tour Eiffel, pour près de 120 millions d'euros - "Un feuilleté géant à la blancheur de sucre glace surmonté de cinq dômes filetés d’or. Un gâteau de noces célébrant l’union de la Sainte Russie et de la ­République," écrit avec gourmandise Vanity Fair.

Quel président pour la Banque africaine de Développement ?

Candidat à la présidence de la principale institution financière d'Afrique, Akinwumi Adesina, le ministre nigérian de l'Agriculture, est bien décidé à ne pas laisser passer sa chance à la succession du Rwandais A. Donald Kaberuka. Structurée et efficace, la BAD passe pour l'un des principaux laboratoires d'idées en matière de développement sur le continent et inspire confiance aux marchés avec son Triple A. Akinwumi Adesina est soutenu par le président nigérian, Goodluck Jonathan. Ont aussi annoncé leur candidature : Jalloul Ayed, l'ex-ministre tunisien des Finances ; le Tchadien Kordjé Bedoumra, ancien vice-président de l'institution, Ato Sufian Ahmed, le ministre éthiopien des Finances et du Développement économique ; Samura Kamara, ministre sierra-léonais des Affaires étrangères et de la Coopération internationale ; et le Malien Birama Boubacar Sidibé, actuel vice-président de la Banque islamique de développement.


Michaëlle Jean à l'OIF

Son élection au poste de Secrétaire Générale de l'Organisation de la Francophonie, en novembre, à Dakar, a fait tousser plus d'un. Comment ! Une femme non africaine à la tête de l'OIF ! Impensable ! Et pourtant... N'en déplaise aux grincheux, les Africains partaient déjà perdants  pour n’avoir pas présenté un candidat unique au poste tant convoité.
L'ex-gouverneure générale du Canada, Michaelle Jean, 57 ans, est donc la première dame à occuper le poste de secrétaire général de l’OIF.
A l’issue de sa désignation, elle a eu un mot pour son illustre prédécesseur : "On ne remplace pas Abdou Diouf, on lui succède". Reste que tous les regards, plus ou moins bienveillants, sont désormais pointés sur elle.  Beaucoup ne manqueront pas de comparer les deux styles. En 2015, Michaëlle Jean devra asseoir une autorité, une crédibilité et donner une nouvelle impulsion au sein de l'organisation internationale.

Cinéma : Star Wars, Le Réveil de la Force

Star Wars Le Réveil de la Force sort en décembre 2015, mais le film de J. J. Abrams fait déjà buzzer - et continuera probablement à faire parler de lui sur la Toile jusqu'au jour J. Du nouveau Faucon Millénium à la disgrâce du sabre laser de Luke Skywalker, en passant par l'identité de l'inquiétante voix d'outre-tombe de la bande-annonce - tout est sujet à spéculations. Mais les surprises que recèlent le scénario seraient, selon l'un des acteurs, bien au-delà de toutes les rumeurs et théories fantaisistes qui circulent...






A lire aussi