Info

Afghanistan - Histoire afghane

Photo d'Afghans prise en 1959, Library of Congress
Photo d'Afghans prise en 1959, Library of Congress
dans

Un territoire sous occupation quasi permanente


À l’échelle de l’histoire de l’humanité, l’Afghanistan est une création relativement récente. Ce nom apparaît pour la première fois à la fin du premier millénaire, en 982, et correspondant peu ou prou à la conquête musulmane de la région. Les Afghans sont aujourd’hui musulmans à 99% et essentiellement sunnites.

Longtemps, la chronologie de cet ensemble, composée d’une ethnie majoritaire, les Pachtounes, et de plusieurs autres très minoritaires, aux frontières géographiques aléatoires, fut celle des envahisseurs successifs désireux de mettre la main sur ce carrefour de la route de la soie, verrou indispensable au contrôle de l’Inde.

Chronologie

Une balle de ping-pong entre puissances coloniales

Carte allemande de l'Afghanistan, 1842, Library of Congress
Carte allemande de l'Afghanistan, 1842, Library of Congress

Jusqu’à la fin du dix-huitième siècle,
les Perses, les Grecs, les Scythes, les Turcs ou encore les Mongols se succèdent sur ce territoire aride, montagneux et enclavé, essentiellement agricole, même s’il recèle des minerais en grand nombre.

Sous ces occupations, les Afghans fondent une dynastie qui deviendra opérationnelle en 1747, brève période d’autonomie qui verra aussi Kaboul supplanter Kandahar comme capitale.

Au XIXème siècle, et au long d’une grande partie du XXème, le pays devient la proie alternée des Britanniques et des Russes, une rivalité dont les conséquences se manifestent dans les épisodes les plus actuels.


1921Indépendance : Le royaume acquiert son indépendance avec le traité de Rawal Pindi. Il sera réellement établi cinq ans plus tard par l’Emir Abdullah.

1939-1945
Neutre : le pays adopte un statut de neutralité durant la Seconde guerre mondiale.

1953-1963 – Les années Daoud : Modernisation économique et sociétale sous la houlette de Mohamed Daoud, cousin du roi, et proche des Soviétiques.

1973Coup d'Etat : Mis à l’écart dix ans plus tôt, Mohamed Daoud renverse son cousin avec l’appui de l’URSS. Il restera à la tête du pays jusqu’en 1978.

La parenthèse communiste

Troupes soviétiques en Afghanistan, Mikhail Evstafiev, 1988
Troupes soviétiques en Afghanistan, Mikhail Evstafiev, 1988

Avril 1978 - Assassinat de Daoud,
par une fraction plus radicale dont le chef sera à son tour tué jusqu’à l’ultime coup d’État orchestré toujours par le Kremlin.

Décembre 1979 - Entrée des troupes russes à Kaboul, une invasion inscrite dans le cadre de la guerre froide, pour contenir, voire conquérir une partie du Pakistan, sous influence américaine.

1980-1989Occupation soviétique : organisation de la résistance des Moudjahidines du commandant Massoud et autres islamistes radicaux, avec l’appui américain.

15 février 1989 - Retrait des soviétiques : Après avoir perdu plus de 30 000 hommes, l’armée rouge se retire du bourbier afghan, un épisode annonciateur de la fin de l’URSS.

Culture du pavot, économie du chaos et islam radical

Champs de pavot en Afghanistan
Champs de pavot en Afghanistan

1989–1996
- Guerre civile et avènement des Taliban : Pendant sept ans, les différentes factions islamistes engagées dans la lutte anticommuniste se livrent une bataille sans merci, grâce à une économie souterraine organisée autour la culture du pavot et du trafic de drogue.

1996–2001Règne des Taliban et de la charia la plus rigoriste. Après avoir pris Kaboul, sous la houlette du Mollah Omar, le pays s’enfonce dans un islam obscurantiste d’inspiration autochtone : interdiction faite aux femmes de travailler et obligation de porter la burqua ; destruction de l’industrie audiovisuelle et cinématographie, ainsi que de toute représentation religieuse pré islamiste au premier rang desquelles le célèbre Bouddha de Bamyan ; mais également destruction des cultures de pavot. Le pays devient le refuge d’Al Qaïda, organisation terroriste qui compte alors à son actif plusieurs attentats spectaculaires et meurtriers contre les États-Unis et leurs allié.

9 septembre 2001Assassinat du commandant Massoud par Al Qaïda.

11 septembre 2001Attentats de New York : Plusieurs commandos d’Al Qaïda envoyés aux États-Unis détruisent par des attentats suicide à l’aide d’avions de ligne, le World Trade Center à New York, le Pentagone à Washington et tuent 3000 personnes.

7 octobre 2001Forces internationales : Début de l’opération américano-britannique « Libertés immuables » contre les Taliban.

31 décembre 2001 - Gouvernement provisoire et naissance de l'ISAF : un accord est conclu pour l'installation d’un gouvernement provisoire mené par Hamid Karzaï, et le déploiement d’une force internationale (ISAF) placée sous commandement anglais.

Le temps du chaos


2002 – Instabilité et insécurité
: Malgré le retour du roi Zaher Shah, malgré le vote d’une constitution et des élections générales ou présidentielle, le pays s’enfonce dans un nouveau chaos fait d’attentats, de reconstitution de milices par les Taliban et d’échauffourées avec le Pakistan voisin.

2003 - L'OTAN à la rescousse : L’Otan remplace l'ISAF mais les choses ne s'améliorent pas. Pire, les forces alliées provoquent l’ire de la population après plusieurs bavures très meurtrières pour les civils.

Février 2009 - Envoi de soldats : Le président Obama annonce l’envoi de 17 000 soldats américains supplémentaires, tandis qu’en Europe, certains gouvernements s’interrogent.


Chronologie établie par Sylvie Braibant

Les Soviétiques quittent l'Afghanistan

Les Soviétiques quittent l'Afghanistan

Après 9 ans de guerre, les troupes soviétiques se retirent de l'Afghanistan. C'était le 15 février 1989.

Émission Kiosque - TV5 Monde
15 février 2009 - 3'49