Alix Guillard, candidat du Parti Pirate

Alix Guillard participe à l'élection législative en tant que candidat du Parti Pirate, une formation récente vouée au partage des données informatiques ou de l'information pour renforcer la démocratie. Il fait campagne sur ces thèmes en proposant notamment une réforme de l'AFE (Assemblée des Français de l'étranger) et la diffusion hors de France de toutes les chaines de télévision françaises.

dans
Qui êtes-vous ?

Je suis né en région parisienne, il y a 40 ans. J'habite aujourd'hui à Prague depuis un an où je suis webmaster pour le registre Internet local. Avant cela, j'ai travaillé dans le même secteur à Amsterdam pendant six ans. Avant 2006, je vivais en région parisienne où j'ai travaillé dans le bâtiment, chez un éditeur de logiciel et pour le registre Internet Français.

Je me suis aussi impliqué dans le monde associatif et notamment dans la promotion du Logiciel Libre. J'ai été amené à mener des combats politiques contre la directive "brevets logiciels" au Parlement européen de 2003 à 2005 ou contre la loi dite "droits d'auteur et droits voisins dans la société de l'information (DAVDSI)" en 2006. Après mon départ de France, je n'ai pas quitté le monde associatif puisque je suis à l'origine de l'introduction d'un festival de cinéma organisé en France dans ce pays.

Pourquoi voulez-vous être député des Français établis hors de France  ? 
 
Ma principale motivation est d'offrir plus de démocratie à tous les Français. Les Français à l'étranger, dont je partage la condition, seront au cœur de mes préoccupations. Leur participation à la vie de la nation peut amplement s'améliorer.

N'habitant pas sur la circonscription j'entre en contact avec ses habitants en ligne. La méthode est efficace pour prendre des témoignages et expliquer ma démarche. Elle le sera d'autant mieux pour faire participer mes électeurs aux décisions à prendre. La transparence de la vie politique est possible. Internet nous le permet aujourd'hui. La démocratie représentative a vécu, aujourd'hui nous pouvons organiser une vrai démocratie participative.

J'ai rejoint le Parti Pirate lors des législatives de 2012. Ce parti offre une alternative crédible à ce pouvoir d'oligarques que l'alternance droite/gauche ne fait que consolider. Être député pour aller au delà de l'opposition entre ces deux blocs et montrer que l'on peut faire différemment en impliquant les citoyens, voilà ce qui me tient à cœur.

Je suis conscient qu'un seul député pirate à l'Assemblée Nationale aura des pouvoirs limités mais si je suis élu, cela créera un précédent qui secouera la classe politique dans le bon sens. Imaginez, la 8ème circonscription, la circonscription méditerranéenne qui fait cingler ce message de changement dans l'hémicycle.

Sur quelles problématiques faites-vous campagne ?

Mes deux principaux axes de campagne sont la démocratie et le partage. Ils font encore plus défaut chez les Français résidant à l'étranger. La réforme de l'AFE (déni de démocratie), la diffusion hors France des chaines françaises (partage), sont des thèmes que j'ai abordés dans ce cadre.

Au-delà de ces points de détail, ce sont des principes qui vont diriger mon action de député : donner plus d'indépendance à la justice, préserver la vie privée, ouvrir les données publiques, les rendre accessibles à tous, protéger les donneurs d'alertes, remettre à plat le droit d'auteur et sa gestion, renforcer le domaine public, tous ces thèmes, détaillés sur mon site web visent à offrir plus de liberté et de droits aux citoyens.

Enfin la mesure économique que je défendrai est le revenu de base. Un revenu universel, individuel, inconditionnel et suffisant pour assurer une existence digne à chacun. Avec une remise à plat des aides sociales, nous avons déjà une bonne base pour le financer. Je commanderai les études nécessaires pour permettre sa mise en place. Nous sommes au XXIème siècle, je trouve essentiel que l'humanité continue de progresser au point que chacun n'ait plus à lutter pour survivre.


Le site de campagne d'Alix Guillard