Trois associations françaises ont déposé une plainte jeudi 29 juin visant BNP Paribas pour "complicité de génocide, de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité". Elles accusent la banque d'avoir permis de financer une vente de 80 tonnes d'armes livrées en juin 1994 au Zaïre non loin de la frontière rwandaise, qui auraient servi aux génocidaires.
 
Partager: 
Guillaume Ancel, ancien Lieutenant-Colonel de l'armée française atteste les révélations de Patrick de Saint-Exupéry, co-fondateur...
Partager: 
A Caracas, un hélicoptère de la police a lancé, mardi 26 juin 2017, deux grenades sur le siège de la Cour suprême et a ouvert le...
Partager: 
Voici le témoignage d'un homme. Il a perdu seize membres de sa famille dans les violences au Kasai Central. Des proches qui...
Partager: 
La cyberattaque mondiale au ransomware, démarrée en Ukraine et en Russie, semblait contenue mercredi 28 juin. Elle paraît d'une...
Partager: 
Marcel Pika, prisonnier politique
Le département d'Etat américain se dit "profondément préoccupé" et demande à la République du Congo la libération du Colonel...
Partager: 
Le mercenaire britannique Simon Mann, impliqué dans une tentative de coup d'Etat en 2004 contre le président de la...
Partager: 
François de Rugy a été élu président de l'Assemblée nationale française, ce mardi 27 juin 2017, en recueillant 353 des voix sur...
Partager: 
Un rebelle des forces armées révolutionnaires de Colombie, garde la zone de démobilisation de Mariana Paez, l'un des nombreux camps ruraux où les combattants rebelles font leur transition vers la vie civile à Buenavista, en Colombie.
Le gouvernement colombien et les Farc ont célébré aujourd'hui la fin de l'opération de désarmement qui tourne la page de plus...
Partager: 
Donald Trump crie victoire. La Cour suprême des Etats-Unis a restauré en partie le décret anti-immigration controversé du...
Partager: 

Pages