Attaque dans une église : l'un des preneurs d'otages avait été arrêté à Genève

Une prise d'otage meurtrière s'est déroule dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray (Normandie), le 26 juillet 2016.
Une prise d'otage meurtrière s'est déroule dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray (Normandie), le 26 juillet 2016.
©AP Photo/Francois Mori

L'un des deux auteurs de la prise d'otages survenue ce mardi près de Rouen a été arrêté le 14 mai 2015 à l'aéroport de Genève lors de son retour de Turquie. Ce Français de 19 ans avait été incarcéré à la prison de Champ-Dollon avant d'être extradé vers la France.

dans
L’un des deux auteurs de la prise d’otages survenue ce mardi dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen, avait été arrêté à l’aéroport de Genève, annonce la Tribune de Genève. Interpellé le 14 mai 2015 à sa descente d’avion en provenance de Turquie où il avait été refoulé, ce Français âgé de 19 ans avait été incarcéré «quelques jours» à la prison de Champ-Dollon. Mis en examen pour «association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste», il avait été extradé vers la France. Pour l'heure, le Ministère public genevois n'est pas en mesure de confirmer ces informations, dans l'attente d'une confirmation formelle de l'Office fédéral de la justice.
 
Toujours selon le quotidien, l’individu avait tenté de rallier la Syrie à deux reprises, d’abord via Munich – mais sans succès –, puis via Genève. Emprisonné pendant un an dans l’Hexagone, il est sorti de prison en mars de cette année. Depuis, il portait un bracelet électronique à domicile.
 
Les deux assaillants ont été abattus par des policiers de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) de Rouen. L’attaque a été revendiquée par le groupe Etat islamique. Les deux djihadistes «répondaient aux appels à prendre pour cible les pays de la coalition» internationale qui combat l’EI en Irak et en Syrie, d’après l’agence de propagande Amaq.

Article à retrouver sur le site d'information de notre partenaire Le Temps