Info

Attentats de Paris : arrestation d'un suspect-clé, Mohamed Abrini

Mohamed Abrini, suspecté d'être lié aux attentats de Paris.
Mohamed Abrini, suspecté d'être lié aux attentats de Paris.
©Police belge

Mohamed Abrini, l'un des suspects-clés des attentats de Paris, a été interpellé vendredi 8 avril. Proche des frères Abdeslam, il a été vu à plusieurs reprises en leur compagnie avant les attentats. 

dans
Mohamed Abrini a été arrêté dans la commune bruxelloise d'Anderlecht, a indiqué la télévision flamande VRT. 
 
Aucune précision sur les conditions de son interpellation n'a été fournie à ce stade.
Bien connu des services de police pour de multiples vols ou détentions de drogue, ce Belgo-Marocain de 31 ans est suspecté de complicité dans la préparation des attentats parisiens qui ont fait 130 morts et des centaines de blessés. 
 
Il a grandi dans la commune bruxelloise de Molenbeek à côté de Salah Abdeslam, un des seuls survivants des commandos parisiens, et de son frère Brahim qui s'est fait exploser dans une brasserie parisienne. Abrini a été vu en compagnie des deux frères Abdeslam dans les jours précédant les tueries à Paris. 
 
Les 10 et 11 novembre 2015, il les accompagne en voiture lorsqu'ils effectuent deux allers-retours entre Paris et Bruxelles pour louer des planques en région parisienne qui serviront au commando. 
 
Le 12, il est repéré en Belgique dans une station-service près de la frontière française dans une des voitures du convoi qui emmènent les assaillants à Paris.

Deux autres personnes interpellées

Osama Krayem : l'homme ayant accompagné le kamikaze du métro Malbeek.
Osama Krayem : l'homme ayant accompagné le kamikaze du métro Malbeek.
©RTBF

Deux autres personnes ont également été interpellées lors de cette opération, annonce le parquet fédéral. L'une d'elles serait Osama Krayem, selon la RTBF, la personne aperçue en compagnie de Khalid El Bakraoui, le kamikaze du métro, peu avant l'explosion de Maelbeek.

On apprend par ailleurs que ce serait ce même individu qui aurait acheté, au centre commercial City2, les sacs ayant servi lors des attentats du 22 mars à Bruxelles (32 morts). Il serait rentré en Europe en septembre 2015 via l'île de Leros en Grèce, grâce à un faux passeport syrien au nom de Naim Al Hamed.

Son ADN ainsi que celui de Mohamed Abrini ont été retrouvés dans l'appartement rue Max Roos à Schaerbeek, celui-là même dont étaient parti les kamikazes des attentats du 22 mars.

Aucune information n'a pour le moment été fournie concernant la troisième personne interpellée. 

Le parquet fédéral a confirmé plusieurs arrestations mais n'a communiqué aucun nom.