Info

Attentats de Paris : les crayons solidaires

Un dessin de Plantu, journaliste au monde et qui, via, Cartooning for Peace, condamne les tragiques attentats survenus dans la nuit du 13 au 14 novembre à Paris, au lendemain de l’attentat perpétré à Beyrouth.
Un dessin de Plantu, journaliste au monde et qui, via, Cartooning for Peace, condamne les tragiques attentats survenus dans la nuit du 13 au 14 novembre à Paris, au lendemain de l’attentat perpétré à Beyrouth.
(capture écran) Dessin de Plantu

Depuis l'attaque du vendredi 13 novembre, de nombreux dessinateurs du monde entier expriment leur compassion à l'égard des victimes et de la France. Ils sont journalistes, stars de la mode ou simples anonymes. Petit florilège de ces dessins solidaires..

dans
L'émotion, internationale, a inspiré celles et ceux qui ont un joli coup de crayon. Ils habitent les Etats-Unis, la Jordanie, la Belgique, la France.
Tous expriment leur solidarité avec le drame qui touche la patrie des Droits de l'homme.
Symbole de la France, la Tour Eiffel revient régulièrement dans ces hommages, comme le visage de Marianne, icône de la liberté et de la démocratie.

Voici, pour commencer, une Tour Eiffel avec un majeur en doigt d'honneur et où coule un mince filet de sang. Un dessin qui évoque discrètement le carnage mais aussi et surtout  le refus de cette terreur :

Dessin de <span>Olivier Sanfilippo, illustrateur</span>
Dessin de Olivier Sanfilippo, illustrateur

Une Marianne en larmes Un dessin de Osama Hajjaj (Jordanie) et un autre de Vadot (Belgique). A chaque fois, le rouge sang est présent. Hommage au 132 morts.
 

Osama Hajjaj (Jordanie)
Osama Hajjaj (Jordanie)

Dessin de Ed Hall (Etats-Unis)
Dessin de Ed Hall (Etats-Unis)
Dessin de Vadot (Belgique)
Dessin de Vadot (Belgique)
Dessin de Sharock Heidari (Iran)
Dessin de Sharock Heidari (Iran)
Dessin de Boligan (Mexique)
Dessin de Boligan (Mexique)

Avec le massacre dans la salle de spectacle du Bataclan, de nombreuses personnes sont tombées sous les balles des terroristes à la terrasses de cafés parisiens, ce vendredi soir. Pourquoi les terrasses des cafés ?  Reprocherait-on à la France sa légendaire douceur de vivre ? Sonnerait-t-elle comme une insulte aux oreilles des terroristes ?

Dessin de J.C. de Castelbajac, <span>créateur de mode français </span>
Dessin de J.C. de Castelbajac, créateur de mode français
<p class="title table-layout"><span class="cell" data-photoflow-slide-title="">Les pigeons ensanglantés de Louison</span></p>

Les pigeons ensanglantés de Louison

Photo-montage-dessin de Pierre et Gilles
Photo-montage-dessin de Pierre et Gilles

Enfin, rendons hommage à ce commentaire paru dans le NY Times et qui évoque avec pertinence et légèreté ce qui fait l'identité française : " La France représente tout ce que les fanatiques religieux du monde détestent : profiter de la vie sur Terre de plein de petites manières différentes : une tasse de café parfumé avec un croissant au beurre, de belles femmes en robes courtes qui sourient librement, l’odeur du pain chaud, une bouteille de vin partagée avec des amis, un peu de parfum, des enfants qui jouent au jardin du Luxembourg, le droit de ne pas croire en Dieu, ne pas s’inquiéter des calories, flirter et fumer et profiter du sexe hors mariage, prendre des vacances, lire n’importe quel livre, aller à l’école gratuitement, jouer, rire, se disputer, se moquer des religieux comme des hommes politiques, laisser l’inquiétude sur ce qu’il y a après la vie aux morts."

Dessin d'Esquivel
Dessin d'Esquivel