“Avec l'Armée syrienne libre, nous menons une guerre artisanale !“

dans

“Avec l'Armée syrienne libre, nous menons une guerre artisanale !“

Il y a encore deux mois, Ali était dans l'armée de Bachar Al Assad. Aujourd'hui, il est venu à Beyrouth mettre sa famille à l’abri et doit repartir ces jours-ci rejoindre les rangs de l’Armée syrienne libre (ASL). 

Il raconte : "Mon frère a été tué et j’ai eu droit à une journée de vacation pour l’enterrement. Ce jour là, j’ai pris la fuite vers le Liban avec ma famille. Dans l’armée, beaucoup veulent déserter mais pas au risque de voir leur famille se faire massacrer alors on n’ose pas. On nous paye 50 dollars quand on a une information sur qui veut déserter ou essaie, ou est de mèche avec quelqu’un qui pourrait nous y aider. Du Liban, on fournit une aide logistique à l’ASL en Syrie... On a besoin d’argent et d’armes et, comme on manque d’équipement, on cherche sur internet comment fabriquer des explosifs. Nous menons une guerre artisanale !"