BD : le Centrafricain Didier Kassaï écrit pour oublier la violence

Kassai BD chronique
Karine Barzégar et Hervé Labourdette à la rencontre de Didier Kassaï à Bangui, en République centrafricaine.

Dans son dernier album, le Centrafricain Didier Kassaï invite à porter un regard intérieur sur la guerre qui secoue son pays depuis 2002. Tempête sur Bangui est un roman graphique consacré au conflit en Centrafrique.

dans
"Tempête sur Bangui raconte l'arrivée de la Séléka, ce mouvement de violence.... le pouvoir qui tombe... la tempête sur Bangui," raconte Didier Kassaï. C'est l'histoire d'un putsch et de ces conséquences, vécues de l'intérieur, racontées au jour le jour par le dessinateur, devenu témoin malgré lui : "Dès les premiers jours du putsch, j'étais dans la rue. J'ai commencé par filmer sur mon téléphone portable pour garder les images... J'ai échappé de peu à un assassinat."

Malgré le danger, Didier Kassaï a continué à tout documenter. Des photos et des notes, devenus des dessins et des bulles, pour décrire les exactions au quotidien : "Il n'y avait pas eu que des pillages, il y avait eu tout un mélange de violences, des tirs sur des églises, des assassinats par-ci par-là... Cela m'a tellement choqué que, juste pour oublier ce côté violence, j'ai décidé de me plonger dans l'écriture".

Une écriture qui continue depuis 3 ans. Une chronique du chaos, d'un conflit toujours en cours... "C'est toujours la tempête puisque la tempête ne s'arrête pas encore... Dans le 2ème tome, je vais raconter l'arrivée des anti-balakas."

Au total, Didier Kassai prévoit 3 tomes pour dénoncer les maux dont souffrent la Centrafrique.