Belgique : fusillade lors d'une perquisition anti-terroriste

(capture d'écran)

Une fusillade a éclaté, mardi 16 mars vers 15H, dans une rue de la ville de Forest, en région bruxelloise lors d'une perquisition menée dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris. L'un des auteurs des tirs a été tué. Des policiers ont été blessés. Retrouvez le fil des évènements

dans

Trois policiers ont été blessés par des tirs lors d'une perquisition qui a mal tourné, rue du Dires dans la commune bruxelloise de Forest un peu avant 15h. Puis, pendant l'opération qui a suivi, un quatrième policier a été touché par balles. L'un des auteurs des tirs a été retrouvé mort après 19h. 
 

Infographie Martine Bruneau ©TV5MONDE



Cette fusillade s'est déclenchée au cours d'une perquisition menée dans le cadre de l'enquête belge sur les attentats de Paris qui ont fait 130 morts et 350 blessés.

Selon la RTBF, cette opération belgo-française ne visait pas l'un des suspects recherché depuis les attentats de Paris : Salah Abdeslam. Mais elle devait permettre de vérifier de fausses identités retrouvées dans le dossier belge des attentats parisiens.  
 


Lors de la perquisition, les policiers ont été accueillis par des tirs dont le nombre d'auteurs restaient, tout d'abord, indéterminés. Un ou plusieurs autres suspects semblaient avoir pris tout d'abord la fuite par les toits, et un autre est resté retranché à l'intérieur de l'appartement où l'assaut a été donné vers 18h15, selon la RTBF. 

L'un des auteurs des tirs a été retrouvé mort dans l'appartement. Le parquet fédéral belge a confirmé qu'il ne s'agissait pas de Salah Abdeslam. Un autre suspect serait toujours en fuite. L'opération de police serait terminée et les élèves confinés dans les écoles voisines sont progressivement évacués. 

NOTRE DIRECT :

20H50 : FIN DU DIRECT. MERCI A TOUTES ET A TOUS POUR VOTRE FIDELITE

20H30



Une réunion du conseil national de sécurité aura bien lieu ce mardi soir. (RTBF). L'identité de la personne tuée dans l'appartement de la rue du Dries est, au premier abord, totalement inconnue des enquêteurs. Une conférence de presse du Premier ministre Charles Michel est annoncée à 21 heures.

19h42 

Le suspect retrouvé mort n'est pas Salah Abdeslam, recherché depuis les attenats de Paris en novembre dernier. 

19h19 

Un suspect a été tué lors de l'opération de police qui a été menée à Forest en Belgique. 

18h33

Selon la RTBF, citant une source policière, la "cible" est neutralisée (décédée ou arrêtée), après l'assaut qui a été donné par les forces spéciales.


18h26

L'assaut a été donné contre le suspect qui s'était retranché dans un jardin, il aurait été neutralisé, selon nos confrères de la DH.

18h18

L'assaut vient de commencer rue du Dries. Selon la RTBF,  l'opération qui a lieu ce mardi est liée à des individus qui auraient utilisé de fausses identités.


17h55

Selon Le Soir.be , le premier assaillant est toujours retranché dans l’habitation où a eu lieu la fusillade qui a fait trois blessés légers parmi les policiers. Il disposerait au moins d’une Kalachnikov. Le second est retranché dans un terrain vague proche de cette habitation. Pour le localiser plus précisément, un chien policier muni d’une caméra a été envoyé dans ce terrain vague, avant de rebrousser chemin sous les coups de feu de l’homme retranché. 4 policiers blessés à Bruxelles (parquet fédéral belge)

17h30

Le Premier ministre Charles Michel n'exclut pas une réunion du Conseil national de sécurité ce mardi. Par ailleurs, l'AFP annonce que l'opération de cet après-midi ne visait pas Salah Abdeslam.

17h18


Arrivée de renforts policiers. Les policiers blessés sont belges, précision donnée par le cabinet de Jan Jambon, ministre fédéral de la Sécurité. Des policiers français participaient aussi à l'opération.

(capture d'écran site RTBF/info)



17h06

aimable recommandation de Hugo Polliart, écrivain, carnettiste et blogueur :

(capture d'écran)



>> Le point à 16h45
 

Trois policiers ont été blessés lors de deux fusillades, un peu avant 15h et à 15h20, à Forest. En collaboration avec la police française, des perquisitions, en lien avec les attentats de Paris, ont eu lieu chaussée de Neerstalle, a expliqué le bourgmestre de Forest, contacté par la RTBF.

Des échanges de tirs ont eu lieu et un nombre indéterminé d'auteurs, en fuite, se sont retranchés rue du Dries. A 16h, la police les sommait de se rendre.  L'un des policiers,  membre des Unités Spéciales, serait blessé à la tête et l'oreille. Il serait dans un état grave et a été transporté vers l’hôpital. La police ne communiquant pas, la situation à 16h45 restait confuse quant au devenir de l'homme ou des hommes armés retranché(s) sur le toit. A cette heure, 16h45, les journalistes ont entendu de nouveaux coups de feu.

Les forces de sécurité belges traquent toujours plusieurs suspects des attentats du 13 novembre à Paris et aux abords du Stade de France, à Saint-Denis, qui ont fait 130 morts. L'enquête a révélé que ces attaques avaient été largement préparées et coordonnées depuis Bruxelles.

16h38

Le cabinet du bourgmestre de Forest insiste sur le fait que l’école de La Cordée, située rue du Dries et la crèche située dans la même rue sont actuellement bouclées. Les élèves sont retranchés et en sécurité. Les parents peuvent contacter le cabinet du bourgmestre au 02/370 22 10.
 

16h22



L'un des membres des Unités Spéciales serait blessé à la tête et l'oreille. Il serait dans un état grave et a été transporté vers l’hôpital.

16h10
La police demande de ne pas diffuser d'images. Selon les informations de BFMTV, il y aurait des policiers français présents sur place. Information confirmée par le ministre de l'Intérieur français. La perquisition était menée en collaboration avec la police française


16h00
 


15h55
Des véhicules blindés arrivent. Les tireurs seraient en fuite

15h45

Marc-Jean Ghyssels, le bourgmestre  (maire) de Forest, a accueilli dans ses bureaux les enfants des écoles des environs. Il confirme qu'il n'y avait pas d'attentat en préparation, mais qu'il s'agissait d'une perquisition ayant mal tourné. (Sudpress)Deux agents de la police fédérale ont été légèrement blessés
 




15h35

Déclaration de Eric Van der Sypt, porte-parole du parquet fédéral : "On a tiré sur des policiers" lors de cette perquisition menée dans la commune bruxelloise de Forest, "dans le cadre du dossier de Paris"


15h15
Selon différents médias sur place et les propos rapportés par des témoins,  "Les policiers sont montés sur le toit de l'usine Audi, ils sont tous l'arme au poing". Les auteurs sont blessés et retranchés sur le toit d'un immeuble. Selon le site LaCapitale.be, "Les auteurs sont blessés et retranchés sur le toit d'un immeuble"