Info

Belgique : vague indépendantiste en Flandre

Bart De Wever à l'annonce de sa victoire le 14 octobre 2012 à Anvers - AFP
Bart De Wever à l'annonce de sa victoire le 14 octobre 2012 à Anvers - AFP

Les indépendantistes flamands sont sortis grands gagnants des élections municipales dimanche en Belgique, avec une poussée dans toute la Flandre et une victoire à Anvers de leur chef Bart De Wever, qui a aussitôt appelé le Premier ministre Elio Di Rupo à négocier un Etat confédéral. Après le dépouillement de la quasi-totalité des bureaux à Anvers (nord), la liste Nouvelle alliance flamande (N-VA) était créditée de 37,7% des voix, et 23 sièges sur 55, contre 28,6% et 17 sièges à celle du maire sortant, le socialiste Patrick Janssens.

dans

Un dimanche belge jaune et noir

"Les Flamands doivent pouvoir gérer (la Flandre) comme ils l'entendent. Je fais un appel à Elio Di Rupo et aux politiciens francophones: prenez vos responsabilités et préparez avec nous la réforme confédérale", a lancé M. De Wever à ses partisans. Le succès de M. De Wever à Anvers est amplifié par la percée de son parti dans l'ensemble de la Flandre, avec des scores entre 20 et 30%, signe d'un enracinement local de bon augure pour la N-VA dans la perspective des élections législatives en 2014, qui seront décisives pour l'avenir du pays.
En Wallonie, la région francophone du sud du pays, le Parti socialiste garde sa prééminence, en dépit de l'impact des mesures d'austérité du gouvernement. Il conserve notamment les villes de Charleroi et de Liège.

Dans la presse belge : à chacun sa vérité


Les faits

15.10.2012
Les faits

L'analyse de Pierre Marlet

15.10.2012
L'analyse de Pierre Marlet