Ben Laden : la victoire du long bras de la justice

Matt Sanchez travaille pour la chaîne américaine Fox News, résolument engagée aux côtés de l'administration Bush, pour les guerres en Irak ou en Afghanistan, et a été journaliste "embedded" plusieurs fois dans ces deux pays. Il estime que mieux valait Ben Laden mort que vivant.

dans

L'action du “long bras de la justice“

La foule en liesse à Times Square (New York) après l'annonce de la mort de Ben Laden, AFP
La foule en liesse à Times Square (New York) après l'annonce de la mort de Ben Laden, AFP
Dimanche soir à la télévision (lundi matin pour l'Asie, l'Afrique et l'Europe), le président Barack Obama, a annoncé la mort de Oussama Ben Laden, le présumé auteur des attaques de 11 septembre. La réaction a été immédiate. Presque dix ans après les attaques du 11 septembre, les Américains se permettent de célébrer une victoire solide dans une lutte parfois éphémère.

À Washington, des foules se ressemblent devant la Maison Blanche et chantent l’hymne national. En Pennsylvanie, dans un match de baseball, les spectateurs embrouillent les athlètes quand il devient clair que les fans se fichaient des scores.

Pour les Américains, la réaction à la mort de Ben Laden a été spontanée et sincère.

Ainsi la croyance en une justice supérieure où ce qu’on appelle “le long bras de la justice” a été confirmé, mais après l'éclat de joie, les questions sur l’effet que cette nouvelle pourrait avoir pour la nation prendre des nuances diverses - historique, social et, bien sur, politique.

LES SOLDATS OUBLIÉS D'AFGHANISTAN

Les guerres en Irak et Afghanistan n’ont jamais été populaires, mais depuis l’accroissement de la crise économique, les 150 000 GIs basés dans les zones dangereuses n'apparaissent plus dans la conscience publique immédiate. Est-ce que la mort de Ben Laden sera l'événement clé pour déclarer le rapatriement des troupes américaines ?

La campagne présidentielle pour 2012 commence, la bonne nouvelle de Ben Laden influencera-t-elle, dans l'autre sens, l’image d’un président déjà considérée comme faible au niveau de son leadership ?

LES OBSÉDÉS DE LA THÉORIE DU COMPLOT

Tous les Américains n’ont pas pris la nouvelle de la disparition du leader d’Al Qaida de la même manière. Malgré la couverture non stop au sujet de l’action au Pakistan, sur les chaînes de télé et les sites, les théories du complot fleurissent déjà. Des non-croyants se méfient des informations officielles et exigent une preuve plus concrète de sa mort. D’autre insistent sur une prétendue collaboration entre le CIA et Oussama Ben Laden. Ben Laden innocent, d’après certains Américains ? Pas difficile à croire étant donné que 1 Américain sur 4 estime que le gouvernement américain avait joué un rôle secret dans les attentats du 11 septembre.

Encore plus que les faits connus ou à demi-confirmés, les histoires imaginaires ou invraisemblables circulent à un rythme qui laisse perplexe. L’envergure de la mort de Ben Laden reste à estimer à sa juste mesure, mais, si on en croit les réactions internationales, elle est considérée comme positive. Moins certaine aurait été la réaction si Ben Laden avait été capturé...vivant.

Impossible de plaire à tout le monde. Pourtant, aujourd'hui, à travers la nation, l'Américain fête une victoire et, pour ce précieux instant, cela suffira.

La Une du Devoir (Québec) annonçant la mort de Ben Laden


La Une du New York Times du 2 mai 2011, annonçant la mort de Ben Laden : “Justice a été faite.“