Birmanie : la réforme au pas de charge

La visite du chef de la diplomatie française ce dimanche à Rangoun en est une nouvelle illustration : l'un des pays les plus fermés au monde connait actuellement une vague de réformes impensable il y a encore quelques mois. En avril prochain, la Birmanie organisera des élections législatives auxquelles a été conviée la LND, le parti désormais autorisé de l'opposante Aung San Suu Kyi. Un parti aujourd'hui divisé.

dans

L'Image

Impensable il y a peu. Alain Juppé vient de discuter pendant près d'une heure avec Aung San Suu Kyi. La rencontre a eu lieu chez l'opposante, dans cette maison où il y a quelques mois encore elle était assignée à résidence. La Prix Nobel de la paix salue, en français, le vent de réforme qui souffle actuellement sur son pays.

Birmanie : la réforme au pas de charge

Législatives : l'opposition divisée

Les Birmans éliront leurs députés le 1er avril 2012. Menée par la célèbre dissidente Aung San Suu Kyi, la Ligue nationale pour la démocratie y participera mais réussira t-elle à rester unie ? Différents courants désormais s'affirment. Certains cadres du parti affichent  une nouvelle stratégie qui diverge de celle de la dame de Rangoun. Reportage de Marie Vallerey et Aurélia Rusek.

Birmanie : la réforme au pas de charge