Bolivie : un vice-ministre assassiné par des mineurs

Bolivie, vice-ministre assassiné

Dernier épisode sanglant d'un long conflit entre le gouvernement d'Evo Morales et les exploitations minières : des mineurs boliviens ont séquestré et battu à mort un vice-ministre venu dialoguer avec des manifestants qui bloquaient des axes routiers depuis plusieurs jours. 

dans
Les affrontements entre mineurs et forces de l'ordre avaient duré toute la semaine. Le vice-ministre Rodolfo Illanes était venu à Panduro, un village de haute altitude situé à environ 200 km au sud-est de la capitale, La Paz, pour négocier avec ces grévistes qui bloquaient des axes routiers depuis plusieurs jours. 

"Il était persuadé que la rencontre avec certains représentants des mineurs permettrait d'instaurer un dialogue avec le gouvernement", a déclaré le ministre de l'Intérieur, Carlos Romero. Mais "il a été humilié, torturé et battu à mort". Ce vendredi, le corps du vice-ministre a pu être récupéré.  Son garde du corps, lui, a été dépouillé de son arme. Il est hospitalisé à La Paz. 

"Les prises d'otage sont monnaie courante dans les conflits miniers. Mais c'est la toute première fois depuis les années 1940 qu'un affrontement de cette nature fait un mort dans les rangs du gouvernement", rappelle El País

Au moins 120 personnes ont été arrêtées et les responsables identifiés, selon les autorités boliviennes. Les mineurs protestent contre une réforme du droit du travail qui instaure la création de syndicats au sein des coopératives. Ce qu'ils refusent.