Belgique : dessine-moi la solidarité ...

Hommage du monde au pays de Magritte et de Tintin: émus ou rageurs, ironiques ou accablés, les dessins ont particulièrement circulé depuis mardi en solidarité avec son peuple endeuillé. Florilège, où un humour inattendu finit par gagner.

dans
Comme pour les précédents attentats à fort retentissement et dans un élan tristement rodé, il n'a pas fallu plus de quelques minutes pour qu'une solidarité internationale s'exprime avec Bruxelles et la Belgique frappées par la terreur.

Officielle, bien sûr, et sans surprise mais aussi populaire, indignée, émue, émouvante et parfois ... drôle.

Sur les réseaux sociaux, titres et mot-clés sont vite trouvés : #Bruxelles, le premier et le plus logiquement employé, ou encore #PrayForBrussels, d'entraide tel #PorteOuverte mais aussi réactifs, #VenezOnSaime ou #PasdAmalgame (ou dans l'autre camp, vite dénoncé, #StopIslam)  .

Hommage à l'esprit belge, l'humour et le dessin y fleurissent rapidement comme réponse cinglante à la prétention terroriste. Les couleurs du royaume y sont d'abord sagement déclinées.

Particulièrement repris, le dessin de Plantu associe fraternellement les douleurs
belges et française ...























Le dessinateur algérien de TV5monde, Dilem, élargit le panorama...


Mais le pays blessé est aujourd'hui celui de la bande dessinée. Ses héros nationaux sont mobilisés, dans la tristesse ou la colère...

Plus bruxellois encore, un autre héros belge réagit à la mesure de ses moyens

tandis qu'est détournée, plus trivialement encore mais à la manière du "même pas peur" parisien, une autre spécialité belge ...

La Place de la Bourse, dès l'après-midi, devenait la table à dessin des Bruxellois