Info

Budgets records de campagne pour Obama et Romney

La course à la Maison blanche prend des allures de course aux dollars. Pour cette campagne, les comptes ont encore enregistré des records de levées de fonds, Barack Obama en tête. Comment les candidats parviennent-ils à collecter autant d'argent ? A quoi sert-il ? Mode d'emploi.

dans
Faut-il être riche pour remporter l'élection présidentielle américaine ? La question se pose au vu des fonds colossaux levés par les deux candidats. Début octobre, les compteurs de la campagne 2012 atteignaient 1,3 milliards de dollars pour Barack Obama et Mitt Romney réunis.

En septembre, le démocrate a réussi à réunir 181 millions de dollars contre 170 millions pour le républicain. Même si les chiffre s'envolent, ils sont légèrement moins élevés que lors de la campagne 2008. (voir le détail ci-dessous)

Soirée de donateurs
Les candidats ne ménagent pas leurs efforts pour atteindre de telles sommes. Chacun court les soirées de donateurs pour récolter les chèques. A ce jeu-là, Romney sort vainqueur. Son équipe en a organisé plus de cent contre presque 70 pour Obama. Mais ce dernier consolide sa suprématie financière grâce aux dons inférieurs à 200 dollars. Ils représentent plus d'un tiers des dons qui lui sont faits.

Pour les plus aisés, il est possible de donner directement dans la limite des 2 500 dollars par personne et par candidat grâce aux Pacs (Political Action Committee), sorte de groupes de soutien politique.

SuperPAC
Mais le système de financement électoral américain comporte des failles et il est possible de contourner cette règle du plafond grâce aux SuperPacs. Depuis une loi votée en 2010, les donateurs peuvent financer sans limite leur champion politique. Celui de Barack Obama se nomme "Priorities USA Action" et celui de Romney "Restore our future".

Ne pouvant pas donner directement leur argent aux hommes ou partis politiques, le principal rôle des SuperPACs dans la campagne consiste à financer des publicités pour soutenir leur champion ou attaquer violemment son opposant.  Les sommes dépensées atteignent des sommets : 36 millions de dollars pour Obama contre près de 100 millions pour Romney (voir encadrés ci-dessous).
Seul problème, les SuperPacs peuvent dévoiler l'identité des soutiens financiers.

Les "C4"
Pour les donateurs qui tiennent à la discrétion, une autre solution existe : les "501(c)4". Un nom de code obscur pour des associations qui n'ont aucune obligation de révéler l'identité de leurs bienfaiteurs. Les "C4" comme on les surnomme doivent en théorie limiter leurs dépenses en faveur de l'activisme politique à hauteur de 50% de leur capital. Mais, en pratique, cette règle reste peu respectée.

Ces systèmes de financement sans limite poussent les candidats à préférer les financements privés aux financements publics qui existent pourtant aussi aux États-Unis.

Les résultats des collectes

Barack Obama


  • Fonds levés au total : 701 millions de dollars

- par la campagne démocrate :
432 millions de dollars au lieu de 746 en 2008)
- par son Super Pac "Priorities USA Action" :
36 millions de dollars
- par le parti démocrate :
233 million de dollars

  • Total dépensé dans la campagne au 31 août 2012 : 354 millions de dollars

  • Le secteur le plus généreux : avocats et lobbys avec 19 millions de dollars

  • Top 3 des plus importants donateurs privés au travers des Supers pacs :
- Jeff Katzenberg, PDG de Dreamworks
(2 millions $)
- Irwin Mark Jacobs, ancien PDG de Qualcomm
(2 millions $)
- Fred Eychaner, fondateur de Newsweb
(1,5 millions $)

  • Top 3 des entreprises les plus généreuses :
- Université de Californie : 707 000 dollars
- Microsoft : 544 000 dollars
- Google : 526 000 dollars

  • L'État plus gros contributeur : la Californie avec 39 millions de dollar

Mitt Romney



  • Fonds levés au total : 654 millions de dollars

- par la campagne républicaine :
274 millions de dollars au lieu de 288 pour John McCain en 2008
- par son Super Pac "Restore our future" :
97 millions de dollars
- par le parti républicain :
283 million de dollars

  • Total dépensé dans la campagne au 31 août 2012 : 233 millions de dollars

  • Le secteur le plus généreux : finance, assurance et immobilier avec 40 millions de dollars


  • Top 3 des plus importants donateurs privés au travers des Supers pacs :
- Bob Perry, promoteur immobilier
(6 millions $)
- Sheldon Adelson, magnat milliardaire de casinos
(5 millions $)
- la femme de Sheldon Adelson
(5 millions $)

  • Top 3 des entreprises les plus généreuses :
- Goldman Sachs : 890 000 dollars
- Bank of America : 668 000 dollars
- Jp Morgan Chase & co : 663 000 dollars


  • L'État plus gros contributeur : la Californie avec 24 millions de dollars

L'Amérique en marche

La chronique de Thomas Snegaroff sur
la campagne américaine à retrouver
chaque vendredi sur TV5monde.