Info

Cambodge : la perpétuité pour Douch

Kaing Guek Eav, alias Douch, était le chef de la sinistre prison S21 durant le régime communiste radical de Pol Pot. Jugé en appel pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité, il a été condamné ce vendredi à la prison à vie. Une peine plus sévère qu'en première instance.

dans
Il était poursuivi pour pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité. Douch, bourreau méthodique et zélé, était chef de la prison S21 de Phnom Penh entre 1975 et 1979, durant le régime communiste radical de Pol Pot. Quelque 15000 personnes y ont été torturées avant d'être exécutées.
De son vrai nom Kaing Guek Eav, Douch a été condamné ce vendredi à la prison à vie contre 30 années de réclusion en première instance.
En scellant le sort de Douch, ce vendredi 3 février, le tribunal de Phnom Penh, composé de personnel cambodgien et de magistrats étrangers, a rendu son premier verdict définitif. 
Un second procès, qui juge les trois plus hautes personnalités du régime encore en vie a débuté fin 2011. 

La réaction de Rithy Panh, rescapé des camps de travail khmers rouges

Rithy Panh, cinéaste, écrivain, était présent Phnom Penh au moment du verdict et il était interviewé par téléphone dans le JT de TV5Monde. Voici son témoignage : 

"Je crois que cette fois-ci la justice a fait son travail. Je ne suis pas particulièrement heureux parce ce que n'est pas cette condamnation-là qui va faire revivre nos familles, nos parents. Mais pour la première fois le statut des victimes est considéré, ce qui n'a pas été le cas ces trente dernières années. Je crois que pour la plupart des Cambodgiens qui étaient là au tribunal comme ceux qui ont suivi les événements à la radio ou à la télévision, cette condamnation est juste. Ils étaient un peu déçus par le verdict de la première instance. Mais ce n'est que la première étape. Maintenant il faut aller vite et que le tribunal travaille sur les autres cas qui restent à juger".
 

L'analyse de Thierry Cruvellier, journaliste et spécialiste du Cambodge, dans le JT de TV5Monde

Par Isabelle Malivoir
L'auteur de "le maître des aveux" a suivi pendant six mois en 2009 le procès de Douch.
L'analyse de Thierry Cruvellier, journaliste et spécialiste du Cambodge, dans le JT de TV5Monde

Pour aller plus loin

Replongez-vous dans l'histoire du régime de Pol Pot et dans le long feuilleton du procès des Khmers Rouges.