Afrique

Vidéo : Cameroun, la minorité anglophone exprime sa colère

Cameroun minorité anglophone

La quatrième ville du Cameroun, Bamenda, dans le nord-ouest, s'est embrasée. Une manifestation d'enseignants anglophones en grève, protestant contre l'hégémonie du français, a viré à la bataille rangée avec les forces de l'ordre. Des violences révélatrices du mal-être de la minorité anglophone du pays. 

dans
Le calme était précaire ce mercredi 23 novembre. Le gouvernement a assuré être en train de rassembler les informations sur la situation à Bamenda où ces manifestants affirment que le pouvoir central essaye de les brider.

Leurs revendications sont également d'ordre linguistique. Les anglophones, minoritaires dans ce pays de plus de 22 millions d'habitants, se plaignent d'être marginalisés à tous les niveaux : accès aux postes décisionnels ainsi que développement des zones anglophones. Si certains prônent le fédéralisme et donc une plus ample autonomie, d'autres veulent la séparation des régions anglophones du reste du pays. Soit, deux régions.