Info

Centrafrique : la France en renfort

"Une situation effrayante" en Centrafrique, a déclaré le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius, en visite à Bangui. Il a promis l'envoi de troupes supplémentaires d'ici la fin de l'année à condition que le gouvernement organise des élections libres en 2015. Depuis la chute du président Bozizé, le pays est au bord du chaos. La France craint de nouvelles tensions dans le pays, après des affrontements qui ont fait une soixantaine de morts la semaine dernière. Aujourd'hui, les violences prennent une tournure de guerre confessionnelle entre chrétiens et musulmans.

dans

Visite du ministre français des Affaires étrangères

Visite du ministre français des Affaires étrangères

Les forces françaises en Afrique

Opérations françaises en cours ou forces prépositionnées


République centrafricaine (RCA) : environ 400 militaires basés à Bangui dans le cadre de l'opération Boali (2002) de soutien de la mise en place de la première force multinationale africaine en Centrafrique (FOMUC). Selon des sources diplomatiques, cet effectif pourrait doubler, voire tripler dans les semaines à venir.

Mali : 3200 hommes et femmes dans le cadre de l'opération SERVAL (2013), forces combattantes principalement déployées dans le Nord du pays.

Tchad : environ un millier de militaires depuis 1986 dans le cadre de l'opération Épervier, à N'Djaména et Abéché. 150 pour l'armée de l'air disposant d'une douzaines d'aéronefs dont des chasseurs.

Côte d'Ivoire : 450 militaires dans le cadre de l'opération Licorne déclenchée en 2002. Un certain nombre d'entre eux ont été engagés au Mali dans le cadre de l’opération Serval.

Djibouti : 1900 militaires dont 1400 permanents

Gabon : 900 militaires dont 450 permanents

Sénégal : 350 militaires à Dakar.