Info

#CES2018 : "La francophonie et le numérique, il faut que ça se développe", Mounir Majhoubi

<p>Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat français chargé du numérique et Dominique Anglade, vice-Première ministre du Québec.</p>

Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat français chargé du numérique et Dominique Anglade, vice-Première ministre du Québec.

©Antoine Fonteneau / TV5MONDE

La francophonie se fait-elle une place dans le numérique ? Peut-elle bénéficier aux entreprises de ce secteur ? Notre journaliste Antoine Fonteneau, envoyé spécial au CES de Las Vegas a posé la question à  Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat français chargé du numérique et Dominique Anglade, vice-Première ministre du Québec.

dans

Les années précédentes, la francophonie était surtout représentée au CES de Las Vegas par la France. Cette édition 2018 a vu le contingent francophone prendre de l'ampleur, le Québec en tête. Mais aussi la Wallonie qui est venue avec 14 entreprises. 

C'est ce que nous explique notre envoyé spécial sur place, Antoine Fonteneau :

antoine fonteneau CES 2018 duplec
©Antoine Fonteneau / TV5MONDE

Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat chargé du numérique, nous explique pourquoi il a fait le déplacement jusqu'à Las Vegas où se déroule le CES chaque année. 

"Pour les accompagner, les montrer au reste du monde. Quand on vient au CES, c'est pour s'exposer au monde, montrer ce que l'on a, montrer ses produits, ses services et trouver des acheteurs."

Le secrétaire d'Etat nuance l'importance de l'aide apportéepar l'Etat aux jeunes pousses. "Ce que fait l'Etat et les régions, c'est leur créer un lieu pour qu'elles puissent y arriver."

Francophonie et numérique : "Il faut que cela se développe", reconnaît le secrétaire d'Etat. "Il y a une opportunité sur le bassin méditerranéen, il y a une opportunité mondiale sur la francophonie".  

CES Interview mounir majhoubi
©Antoine Fonteneau / TV5MONDE

On devrait miser sur ce réseau de pays francophones pour devenir encore plus forts sur la scène internationale. 

Dominique Anglade,  vice-Première ministre du Québec​

Pour Dominique Anglade, vice-Première ministre du Québec et ministre Economie, des Science, de l'Innovation et du Numérique, l'usage du français est un gage de créativité.

"Nous devons entretenir notre créativité et pour cela nous avons besoin des réseaux d'autres pays francophones qui évoluent un peu dans le même environnement où c'est vrai que d'un point du vue affaires la langue est souvent l'anglais. Mais la réalité c'est que nous sommes des dizaines de pays à parler la langue française et on devrait miser sur ce réseau-là pour devenir encore plus forts sur la scène internationale."
 

CES 2018 Interview dominique anglade
©Antoine Fonteneau / TV5MONDE