Info

Chili : élection présidentielle 2013

Michelle Bachelet et sa concurrente  à la présidentielle  Evelyn Matthei /Photo AFP
Michelle Bachelet et sa concurrente à la présidentielle Evelyn Matthei /Photo AFP

Premier tour de l'élection chilienne ce 17 novembre. Un scrutin qui se concentre sur deux femmes : Michelle Bachelet, l'ancienne présidente socialiste, et Evelyn Matthei, unique candidate de la droite et ex-ministre du Travail dans le gouvernement conservateur de l'actuel président Sebastian Pinera. Retrouvez notre dossier sur l'élection chilienne.

dans

Lire aussi : Présidentielle au Chili : rien n'est gagné pour le candidat de droite


Chili : victoire de Michelle Bachelet, incertitudes pour la gauche


De retour après quatre ans, Michelle Bachelet n'aura pas trop de sa majorité au Parlement déjà acquise le 17 novembre pour imposer ses réformes. Car au-delà du duel ressassé par les médias entre deux femmes séparées par l'histoire se pose la question du chantier économique et surtout social d'un pays encore régi par l'ultra-libéralisme de l'ère Pinochet.

Par Pascal Priestley
 

Chili : “duel de femmes“ et vrais enjeux

16.11.2013
Treize millions de Chiliens sont appelés aux urnes ce 17 novembre pour la sixième élection présidentielle depuis la fin de la dictature en 1988, mais aussi pour désigner les députés et conseillers régionaux, et renouveler la moitié du Sénat. Largement favorite, l'ex-présidente socialiste (2006-2010) Michelle Bachelet pourrait l'emporter dès le premier tour contre la candidate de droite Evelyne Matthei. Au-delà du duel médiatique entre deux femmes se pose la question des réformes économiques et sociales d'un pays qui reste marqué par l'ultra-libéralisme économique de l'ère Pinochet.
 

Chili-présidentielle : les disparus ne sont pas oubliés

13.11.2013
Au Chili, à quelques jours du premier tour de l'élection présidentielle, le 17 novembre, les années sombres de la dictature (1973-1990) sont dans tous les esprits. Les deux candidates en tête des sondages, Michelle Bachelet et Evelyn Matthei sont filles de généraux de l'Armée de l'air du Chili. Le père de l'une, Alberto Bachelet, est mort en détention pour s'être opposé au coup d'Etat d'Augusto Pinochet en 1973, alors que le père de l'autre, Fernando Matthei, a intégré, dès le début, la junte dirigée par l'ex-dictateur. Et ressurgit la question des disparus, estimés à 3 200 pendant la dictature.
Entretien avec Louis Joinet, ancien magistrat, expert indépendant de l'ONU.
 

Choc de femmes à la tête du Chili

12.08.2013
Pour la deuxième fois dans son histoire, le Chili élira une femme présidente le 17 novembre prochain. Samedi dernier, la coalition de droite a désigné une candidate : Evelyn Matthei, l'ex-ministre du Travail sous l'actuel président conservateur Sebastian Pinera. Face à elle, la socialiste Michelle Bachelet qui a déjà présidé le pays de 2006 à 2010. Un duel féminin qui fascine non pas par ses enjeux politiques mais par l'histoire des deux femmes.
 

Le (non) droit à l'avortement s'invite dans la présidentielle chilienne

11.11.2013
Alors que le Chili sera, à coup sûr, présidé par une femme, au soir du premier tour le 17 novembre 2013 ou du deuxième le 15 décembre, et alors que les deux principales candidates Michelle Bachelet et Evelyn Matthei se sont prononcées, à titre personnel, pour le droit à l'avortement et sous certaines conditions, ce sujet a fait irruption dans la campagne présidentielle comme jamais, incitant l'une et l'autre à un prudent repli. Le Chili fait partie des quelques pays dans le monde, aux cotés du Vatican, de Malte, du Nicaragua, de la République Dominicaine et du Salvador, où l'interruption volontaire de grossesse sous toutes ses formes et dans toutes les conditions est interdite et pénalisée.
 

Roxana Miranda, la couturière qui voulait devenir présidente du Chili

11.11.2013
Elle est l’autre femme. Celle dont on ne parle pas ou peu, tant le Chili semble polarisé aux yeux du monde entre les deux figures féminines principales (dont l’une sera à coup sûr élue présidente), la socialiste Michelle Bachelet et la conservatrice de droite Evelyn Matthei. Et pourtant, avec un franc parler hors norme, combative et directe, Roxana Miranda, couturière d’origine modeste et militante sociale, a su s’imposer et gagner une place remarquée parmi les neuf candidats (trois femmes, six hommes) en lice pour ce scrutin présidentiel dont le premier tour (et peut-être le seul) se déroule le 17 novembre 2013.