Info

Comment BP fait face à la marée noire

Du pétrole dans la Baie Jimmy, le 15 juin 2010 au large de Grand Isle, en Louisiane
Du pétrole dans la Baie Jimmy, le 15 juin 2010 au large de Grand Isle, en Louisiane

Plus de cent jours après le début de la pire marée noire de l'histoire des États-Unis, British Petroleum a enfin démarré le cimentage définitif du puit sous-marin le 5 août.

Mais ses difficultés à colmater la fuite de pétrole ont agacé les Américains et leur président.

L'attitude désinvolte de son pdg Tony Hayward, a également attisé la rancoeur. BP a annoncé que le responsable controversé sera remplacé en octobre 2010 par l'américain Bob Dudley, qui supervise actuellement la gestion de la marée noire.

dans

BP annonce le succès de l'opération “Static kill“, première phase de rebouchage du puit

Récit de Karine Barzegar - 4 août 2010
BP annonce le succès de l'opération “Static kill“, première phase de rebouchage du puit

Robert Dudley remplace Hayward pour diriger les opérations du groupe contre la marée noire

Récit de Stéphane Leroyer -24 juin 2010
Robert Dudley remplace Hayward pour diriger les opérations du groupe contre la marée noire

Tony Hayward, grand patron de BP, auditionné devant le Congrès américain

Récit de Hugues Poulain - Radio Canada - 18 juin 2010
Tony Hayward, grand patron de BP, auditionné devant le Congrès américain

Paula, chargée de communication pour BP, à la rencontre des habitants de Louisiane

Récit de Renaud Dumesnil
RTBF
9 juin 2010
Paula, chargée de communication pour BP, à la rencontre des habitants de Louisiane

ARCHIVES


C'était la pire marée noire de l'histoire des États-Unis...

Il y a 21 ans, le naufrage du pétrolier Exxon Valdez polluait plus de 800 kilomètres de côtes en Alaska


Récit de Jean-François Noulet

RTBF
16 mai 2010
C'était la pire marée noire de l'histoire des États-Unis...

Repères

1300 kilomètres de côtes polluées.

Opérations "Static kill" et "Bottom kill" : après avoir bouché le puit le 3 août, BP le cimente définitivement depuis le 5 août.

Depuis avril, 780 millions de litres d'hydrocarbures ont fui du puit situé à plus de 1500 mètres de fond.

3,5 milliards de dollars : c'est la somme dépensée jusque là par BP pour lutter contre la marée noire.

20 milliards de dollars : c'est la somme mise de côté par BP à la demande d'Obama pour indemniser les victimes.

100 millions de dollars : c'est le fonds alloué par BP aux ouvriers du secteur pétrolier licenciés suite à la catastrophe.

3 août 2010

Le mea culpa de Tony Hayward, patron de BP

"L"explosion et l'incendie à bord de la plateforme (...) et la marée noire qui a suivi dans le Golfe du Mexique n'auraient jamais dû arriver et j'en suis profondément désolé."

"Je suis personnellement anéanti (...) et je fais le serment que nous ne connaîtrons pas de repos tant que nous n'aurons pas résolu le problème."

18 juin 2010