COP21: la société civile réunie à Montreuil a aussi son sommet

montreuilcop21

Comment réduire ses déchets, recycler ses vieux vêtements, consommer responsable ? Le Sommet citoyen pour le climat, installé ce week-end à Montreuil en écho à la COP21 qui se tient au Bourget, présente au grand public des solutions pour lutter au quotidien contre le changement climatique.

dans
On peut dire que c'est la foire aux alternatives, résume Mathieu Doray, l'un des 600 bénévoles de l'association Alternatiba, qui co-organise l'événement. Contrairement aux lieux fermés où se tient la COP 21, nous sommes ici dans les rues de Montreuil, à la portée du grand public, explique-t-il.

Au milieu des stands, sur la place de la mairie de Montreuil, municipalité de proche banlieue parisienne, trône une sculpture en bois représentant un arbre, sur lequel sont accrochés des centaines de rubans de toutes les couleurs qui flottent au vent. Les visiteurs sont invités à écrire sur ces rubans leur réponse à la question Qu'est-ce que vous aimez et que vous ne voudriez pas perdre à cause du changement climatique?, et à les accrocher dans l'arbre.

Divisé en 11 quartiers (agriculture, habitat, mobilité...), le Village mondial des alternatives mis en place par Alternatiba présente des solutions concrètes aux visiteurs pour agir à leur niveau pour le climat.

Souvent, on nous présente le réchauffement climatique comme lointain, et de façon anxiogène: ce qu'on veut ici, c'est présenter des solutions simples et surtout en parler de manière positive, poursuit Mathieu Doray.

- 'La COP21, ça ne va pas marcher' -

Fanny, 25 ans, est venue de Saint-Etienne avec son frère et des amis, spécialement pour cette rencontre. On vient surtout s'informer sur ce qui existe comme alternatives, explique la jeune fille. On entend partout que la COP21, ça ne va pas marcher, alors on veut aussi savoir comment agir à notre niveau.

Le long du boulevard Rouget de Lisle, les différents stands ont pour thème Fabriquer, réparer, zéro déchet. Certains montrent comment réutiliser de vieux meubles, ou comment faire des sièges avec des pneus...

Lucie, 40 ans, est venue du plateau de Langres avec sa caravane, dans laquelle elle a installé un atelier de couture. Les gens peuvent venir avec un vêtement à réparer, par exemple une chemise déchirée. Soit je le leur répare, soit je leur apprends à le faire. Plutôt que de jeter et de racheter, je montre qu'un autre mode de consommation est possible, témoigne la couturière.

De l'autre côté du village des alternatives, le thème Climat et énergie rassemble notamment des associations du monde entier qui luttent, par exemple contre le nucléaire, comme ATTAC Japan. Sous leur tente, une grande banderole jaune affirme Un autre Fukushima est possible. En face d'eux, les opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes ont aussi un stand d'information.

Tout au long du week-end, des conférences et des débats seront également animés par Coalition Climat 21. Un marché paysan, organisé en coopération avec la Confédération paysanne, permettra également aux visiteurs d'acheter des produits directement chez les producteurs.