Info

COP21: vers un bras de fer à trois ?

Duplex Marian
©TV5Monde

Première journée de la 21ème Conférence sur le climat à Paris et déjà le mot qui fâche a été prononcé : contraignant... Au sein des 150 pays présents, deux camps s'opposent. Ceux qui militent pour un accord contraignant et les autres, qui ne le veulent surtout pas, avec en tête de front la Chine et les Etats-Unis, les deux plus gros pollueurs de la planète. Les enjeux avec l'un de nos envoyés spéciaux au Bourget.

dans
Les phrases fortes de cette première journée de la COP21.

"Je n'oppose pas la lutte contre le terrorisme à la lutte contre le réchauffement climatique", François Hollande, président français.

"Aux États-Unis, nous avons vécu les menaces du changement climatique", Barack Obama, président des Etats-unis.

"Les pays développés doivent "être à la hauteur de leurs engagements" en parvenant d'ici à 2020 à mobiliser 100 milliards de dollars par an pour financer des projets climat dans les pays du Su."  Xi Jinping, président chinois.

"La Russie œuvre à la réduction de gaz à effet de serre, notamment en modernisant ses structures, le tout en doublant son PIB.", Vladimir Poutine, président russe.

Le bilan de cette première journée à 18h :

cop21 jour 1 18h
©TV5MONDE