Coupe du monde : la France décroche les quarts de finale

Didier Deschamps : “On est en quarts, on va faire en sorte d'avoir une étape en plus. “
Didier Deschamps : “On est en quarts, on va faire en sorte d'avoir une étape en plus. “
(AFP)

La France s'est qualifiée difficilement pour les quarts de finale du Mondial-2014 en battant le Nigeria (2-0), grâce à des buts tardifs de Pogba et de Yobo contre son camp, lundi à Brasili. Didier Deschamps savourait cette victoire qui n'avait rien d'évident : " C'est que du bonheur. Je suis très fier de ce qu’on fait depuis le départ. Il faut qu'on savoure, dans quatre jours on va remettre ça. On est en quarts, on va faire en sorte d'avoir une étape en plus. "

dans
"Très fier"

La France s'est qualifiée difficilement pour les quarts de finale du Mondial-2014 en battant le Nigeria (2-0), grâce à des buts tardifs de Pogba et de Yobo contre son camp, lundi à Brasilia

Les Bleus disputeront leur quart de finale vendredi au Maracana de Rio de Janeiro face à l'Allemagne.

Paul Pogba a libéré le camp français en fin de match en reprenant de la tête un corner de Mathieu Valbuena mal dégagé par le gardien nigérian Vincent Enyeama (79). Le portier avait pourtant été encore une fois l'auteur de plusieurs arrêts de grande classe.

" Marquer pour mon pays pour passer en quart, c'est l'un des plus grands moments de ma vie
", s'est félicité Paul Pogba. Son but de la tête a libéré l'équipe de France.

Et Joseph Yobo, sous la menace d'Antoine Griezmann, a repoussé dans son propre but (90+1) un centre de Valbuena pour le 2-0.

Au stade national Mané-Garrincha, les Français ont longtemps fait preuve de fébrilité en défense et d'approximations en attaque, où Giroud avait été associé à Benzema.

Les Nigérians n'ont pas démérité et auraient pu devenir la quatrième équipe africaine à atteindre les quarts de finale, après le Cameroun en 1990, le Sénégal en 2002 et le Ghana en 2010.

Mais la chance et l'arbitrage n'ont pas été en leur faveur. Les champions d'Afrique auraient pu bénéficier d'un penalty sur une faute d'Evra qui a ceinturé Odemwingie (38); ils auraient aussi pu jouer la seconde période en supériorité si l'arbitre avait exclu Matuidi, coupable d'une grosse faute (54) sur Onazi, sorti sur une civière.

Deschamps avait procédé à six changements par rapport au dernier match face à l'Equateur (0-0), avec le retour de Cabaye (suspension), Valbuena, Debuchy et Evra (ménagés), les titularisations de Giroud - peu efficace - et Koscielny, qui remplaçait Sakho, touché à une cuisse.

Les Nigérians se sont montrés dangereux par leur avant-centre Emenike. L'attaquant du Fenerbahçe s'est vu refuser un but pour hors-jeu (18) avant d'inquiéter Lloris d'une frappe lointaine (44), repoussée par Lloris.

Les Bleus n'ont existé en première période que grâce à un Valbuena très actif sur son aile droite. Le milieu de Marseille a multiplié les centres pour Benzema (19), hors-jeu, pour Pogba, dont la volée a été stoppée par Enyeama (22), et pour Debuchy, qui n'a pas cadré (40).

L'équipe de France a été proche d'ouvrir le score sur une belle combinaison entre Benzema et Griezmann, fraîchement entré en jeu, mais l'attaquant du Real Madrid a buté sur Enyeama (70), bien suppléé par Moses sur sa ligne de but.

Le danger s'est rapproché un peu plus avec un tir de Cabaye (77) repoussé par la barre transversale, puis sur une tête de Benzema (78) dégagée par le gardien après un coup franc de Valbuena.

.Didier Deschamps (sélectionneur de l'équipe de France), a résumé le match, au micro de TF1, la chaine française qui diffusait l'épreuve : " On a eu énormément d'occasions mais on a eu la maîtrise qu’à la 60e minute. La délivrance est venue tardivement. Il y avait de la tension, car on avait en face de nous une équipe très athlétique. Il y a eu beaucoup de duels. Dans ce Mondial, tous les matches sont difficiles. On ne va pas se la raconter, c’est très bien. C'est que du bonheur. Je suis très fier de ce qu’on fait depuis le départ. Il faut qu'on savoure, dans quatre jours on va remettre ça. On est en quarts, on va faire en sorte d'avoir une étape en plus. "

La côte des Bleus s'envole et revitaminise le moral des français : près d'un Français sur cinq (19%) voit désormais l'équipe de France de football devenir championne du monde, selon un sondage IFOP réalisé pour L'Equipe et I-Télé et publié ce lundi.