De la redevance télé aux successions, les Suisses votent

©Le Temps

Ce 14 juin est un dimanche de votation en Suisse. Le scrutin porte sur quatre questions clés. Le point avec nos partenaires suisses.

dans

Faut-il introduire un impôt sur les successions afin de sécuriser le financement de l'assurance vieillesse (AVS) ? En matière de PMA-GPA, le diagnostic préimplantatoire proposé n’est pas trop permissif ? La redevance radio-TV doit-elle être étendue à tous les ménages et une partie des entreprises ? Faut-il harmoniser les bourses d’étude en confiant la définition des critères d’attribution à la Confédération ?

Les Suisses se sont posé des questions précises ces dernières semaines. Désormais, les quatre objets de cette votation du 14 juin sont joués dans les urnes, surtout par l’ouverture des enveloppes de vote. Les premières estimations sont attendues en début d'après-midi.

Redevance, la mère des batailles SSR

Sans conteste, la campagne la plus vigoureuse a concerné la loi sur la radio-TV, débat qui quasiment a tourné au référendum pro- ou anti- SSR. Une presse privée aux abois, des rancœurs accumulées contre la redevance, et en face, une défense énergique des chaînes du service public ont attisé les discussions. On trouvera ici quelques points forts du débat animé par Le Temps avec ses invités.

Les délicates questions du diagnostic préimplantatoire

Le diagnostic préimplantatoire a bien sûr donné lieu à des discussions parfois marquée par des témoignages et des choix moraux personnels. Voici dans ces articles trois paroles fortes de parents concernés. Au reste, «Le Temps» a commenté l’enjeu en appelant à «ne pas banaliser» ce diagnostic.

Autour des successions, une âpre polémique

L’impôt sur les successions est sans doute la proposition de ce dimanche qui semblait la plus rapidement vouée à l’échec – pour les bourses d’études, il y a eu un doute, à la suite d’un premier sondage étonnamment favorable. Reste que l’idée d’imposer des fortunes et entreprises léguées a suscité de vifs débats, en particulier celui qui a opposé le président du PDC Christophe Darbellay et la conseillère nationale socialiste Ada Marra.

Bourses d’études, coup de projecteur sur une injustice

L’initiative des étudiants sur les bourses d’études n’a pas autant avivé le débat public, mais elle a eu le mérite de mettre en lumière des conditions d’études parfois difficiles et l’injustice du système actuel. Nous faisions le point ici.