Découvrez la Folie, le bidonville des Algériens de Nanterre

dans

Lire l'entretien


La bande dessinée Demain, demain de Laurent Maffre retrace le quotidien d'une famille algérienne du bidonville de la Folie à Nanterre, entre 1962 et 1966.

1962, alors que la guerre d’Algérie prend fin, Soraya débarque à l'aéroport d'Orly, avec ses deux enfants. Comme beaucoup d’autres immigrés, le père est arrivé en France pour contribuer au miracle des Trente glorieuses. 

Car la France des années 1950, en pleine relance économique liée à la reconstruction de l’après-guerre, favorise à cette époque l’immigration pour fournir une main d’oeuvre bon marché aux industries du bâtiment et de l’automobile. 

Mais personne n’a pensé à loger ces nouveaux prolétaires qui n'ont d’autre alternative que de s’installer dans des baraquements en périphérie des grandes villes. 

Laurent Maffre a travaillé 2 ans et demi pour écrire et dessiner Demain, demain, un récit très documenté, nourri de témoignages d'habitants de la Folie, d'immigrés et de Français.


Laurent Maffre

Professeur d'arts appliqués à Paris, Laurent Maffre se fait connaître en publiant dans la revue Short, semestriel consacrée aux nouvelles en BD. 

En 2006, il se lance dans le format album en mettant en images l'oeuvre d'Albert Londres sur le bagne de Cayenne, L' homme qui s'évada. Quasi inconnu jusque-là, Laurent Maffre, en obtenant une nomination à Angoulême pour le meilleur album en 2007, transforme son coup d'essai en coup de maître. 

Il publie aujourd'hui Demain, demain (Actes Sud BD / Arte éditions) sur le quotidien d'une famille d'Algériens habitant le bidonville de la Folie à Nanterre entre 1962 et 1966.