Info

FRANCOIS HOLLANDE, ARRESTATIONS, LE FIL DE LA JOURNEE

Le bilan humain des attentats est de 132 morts, après le décès de trois des 80 blessés admis en urgence absolue vendredi dans les hôpitaux parisiens. 42 sont toujours en service de réanimation dimanche après-midi, a annoncé l'Assistance-Publique Hôpitaux de Paris.
Le bilan humain des attentats est de 132 morts, après le décès de trois des 80 blessés admis en urgence absolue vendredi dans les hôpitaux parisiens. 42 sont toujours en service de réanimation dimanche après-midi, a annoncé l'Assistance-Publique Hôpitaux de Paris.
(AP Photo/Rodrigo Abd)

Trois jours après les attentats qui ont fait 132 morts, plus d'une centaine de perquisitions ont eu lieu entre dimanche et lundi en banlieue parisienne et en province. L'enquête se concentre aussi en Belgique. Le terrorisme peut encore frapper "dans les jours qui viennent", annonce Manuel Valls.

dans
FIN DU DIRECT

17H31 (Paris)


Une minute de silence a été respectée dans la station spatiale internationale :



16H41 (Paris)

François Hollande annonce un renforcement des moyens judiciaires et policiers dont les moyens technologiques de surveillance, ainsi que l'usage des armes par les forces de l'ordre. Le chef de l'Etat annonce aussi la création de 5000 emplois dans la police et la gendarmerie dans les deux ans. 2500 postes supplémentaires dans le judiciaire. 1000 postes dans les douanes. Aucune diminution d'effectifs dans la Défense jusqu'en 2019.

16H35 (Paris)

François Hollande annonce le vote en fin de semaine, du prolongement de l'état d'urgence à 3 mois ainsi qu'une révision de la Constitution.

16H26 (Paris)

Barack Obama indique ce lundi que les Etats-Unis excluent d'envoyer des troupes au sol pour combattre l'État islamique en Irak et en Syrie. Le président américain a souligné qu'il s'en tiendrait à la stratégie actuelle.

16H17 (Paris)
16H13 (Paris)

Le président de la République François Hollande arrive dans la salle du Congrès
15H44 (Paris)


15H40 (Paris)


15H34 (Paris)


15H29 (Paris)

Le point en images sur l'identification des terroristes :
Identification terroristes

15H13 (Paris)

Dans une vidéo non authentifiée publiée sur un site Internet, des membres de l'Etat islamique ont fait la déclaration suivante : "Nous disons aux Etats qui participent à la campagne des croisés que (…) comme nous avons frappé la France chez elle à Paris, alors nous jurons que nous frapperons l'Amérique en son centre à Washington"

L'homme qui parle sur la vidéo est connu sous le nom d'al-Gharib l'Algérien, et conclue en annonçant : "Je dis aux pays européens que nous arrivons, avec des explosifs, avec des ceintures explosives et des silencieux et vous ne pourrez pas nous arrêter parce que nous sommes plus forts aujourd'hui que nous le l'étions auparavant."

14H39 (Paris)

Un migrant syrien (du même nom que le passeport trouvé près d'un terroriste à Paris) a été arrêté en Serbie selon le quotidien serbe Blic. "Le document, qui contenait le même nom et les mêmes données mais une photographie différente, a été découvert samedi dans le centre d'accueil à Presevo et la personne qui le détenait a été retenue pour être interrogée" a indiqué le quotidien sans citer ses sources.



14H28 (Paris)

L'opération policière belge à Molenbeek est terminée. Aucune trace de Salah Abdeslam.

14H19 (Paris)

Cinq personnes parmi les sept interpellées en Belgique dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris ont été relâchées dont Mohamed Abdeslam, l'un des frère de l'un des terroristes, mort au Bataclan.

Mohamed Abdeslam a été relâché "sans la moindre inculpation", a précisé son avocate à l'AFP.

Deux autres personnes continuent d'être entendues par la police.

14H12 (Paris)


13H28 (Paris)


13H11 (Paris)

Les opérations de police en Belgique dans la commune de Molenbeek ont permis l'interpellation d'un suspect et semblent viser l'arrestation de Salah Abdeslam, l'un des frères du terroriste du Bataclan. Salah Abdeslam est soupçonné d'avoir participé aux attentats de vendredi soir.

13H09 (Paris)



13H05 (Paris)

Le quotidien britannique The Guardian publie son édito en français (extrait)


12H56 (Paris)

Retour sur les différents hommages aux victimes des attentats de Paris du 13 novembre 2015, à travers le monde.

hommages monde

12H37 (Paris)

Retour sur l'appel à témoin de l'homme le plus recherché d'Europe, Salah Abdeslam :
Avis de recherche
12H30 (Paris)

François Hollande a observé la minute de silence en hommage aux victimes des attentats de vendredi, ce lundi à midi à La Sorbonne. L'entourage du président de la République déclaré que le président avait choisi la Sorbonne parce que "parmi les victimes, figurent beaucoup de jeunes et d'enseignants".

12H21 (Paris)

Un belge du nom d'Abdelhamid Abaaoud est soupçonné d'être le commanditaire des attentats qui ont frappé vendredi Paris et Saint-Denis, selon une  source proche du dossier à Reuters. Il résiderait en Syrie.

12H01 (Paris)


12H00 (Paris)

Minute de silence à TV5Monde en hommage aux victimes et à Cédric, collaborateur de la chaîne :



12H00 (Paris)


11H53 (Paris)

Les autorités turques d'Ankara déclarent avoir signalé deux fois à la France, en 2014 et 2015 le terroriste du Bataclan, Omar Mostefaï. Selon les autorités turques, aucune demande d'information française n'a été effectuée jusqu'aux attentats.


11H40 (Paris)

23 interpellations ont été effectuée et 31 armes saisies depuis les attentats du 13 novembre, selon le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. Les perquisitions et arrestations ont eu lieu au quartier du Mirail, à Toulouse, dans les environs de Lyon et de Villefranche sur Saône, à Jeumont dans le Nord-Pas-de-Calais, à Bobigny en Seine-Saint-Denis ainsi qu'à Grenoble et Strasbourg. Un pistilet mitrailleur a été trouvé à Lille et un pain  de plastic à Roubaix.


11H36 (Paris)

Les forces de police de Grenoble soutenus par la gendarmerie mobile ont lancé une opération anti-terroriste vers 1 heure du matin. Selon le Dauphiné Libéré, des armes ont été saisies et au moins une demi-douzaine d'interpellations ont eu lieu. Les opérations ont eu lieu sur les communes d'Echirolles, Fontaine, Saint-Martin-d'Hères.

11H22 (Paris)

Une nouvelle opération de police a lieu en Belgique ce lundi, dans la commune de Molenbeek où ont eu lieu les arrestations des derniers jours. Selon la RTBF, des policiers sont rassemblés devant un immeuble et lancent des sommations. Ils demandent à une personne présente dans le bâtiment de sortir. Les voisins ont été invités à rester chez eux.

11h17 (Paris)

Le Premier ministre Manuel Valls interrogé sur RTL ce lundi a déclaré : "Nous savons qu'il y a des opérations qui se préparaient et qui se préparent encore, pas seulement contre la France, mais contre d'autres pays européens. Le communiqué de revendication de l'Etat islamique de samedi indique très clairement quelles sont les cibles possibles". Manuel Valls a précisé que même s'il "ne veut pas faire peur, il n'y a pas de risque zéro". "«Plus de 150 perquisitions administratives ont été menées» a ajouté Manuel Valls.

Valls


11H03 (Paris)


10H41 (Paris)

Deux nouveaux kamikazes responsables des attentats de Paris, l'un né en Syrie et un Français déjà mis en examen dans un dossier terroriste, ont été identifiés selon le Procureur de Paris.

Le premier est un des kamikazes du Stade de France, près duquel un passeport syrien au nom de Ahmad Al Mohammad avait été retrouvé, le second un kamikaze du Bataclan, Samy Amimour, 28 ans, né à Paris et originaire de Drancy, indique le procureur François Molins.

Mis en examen en octobre 2012 pour association de malfaiteurs terroriste, Samy Amimour avait violé son contrôle judiciaire à l'automne 2013 et un mandat d'arrêt international était délivré contre lui, précise le parquet.

10H34 (Paris)

Anonymous déclenche une opération de représailles à l'encontre de l'Etat islamique :



10H18 (Paris)


10H10 (Paris)
Deux autres auteurs présumés des attentats ont été identifiés


Une annonce du procureur. L'un d'eux était un kamikaze du stade de France, le second un assaillant du Bataclan.Le magistrat annonce qu'un des kamikazes identifiés avait déjà été mis en examen dans un dossier lié au terrorisme.




10H (Paris) Le point sur l'actualité

Des perquisitions ont eu lieu cette nuit à Toulouse, Bobigny et Grenoble. Au moins trois personnes ont été placées en garde à vue.

Un poste de commandement et un camp d'entraînement ont été détruits hier par l'armée française dans le bombardement massif de la ville syrienne de Raqqa, fief de l'organisation Etat islamique

Selon France Info, les services de renseignements ont renouvelé la fiche S d'Omar Ismaïl Mostefaï, kamikaze du Bataclan, le 12 octobre dernier, soit un mois avant qu'il ne passe à l'action.

Pour Manuel Vals «Cet attentat a été organisé, pensé, planifié depuis la Syrie», a indiqué le Premier ministre, invité de RTL, «aucune solution» dans cette «guerre» contre le terrorisme.

François Hollande,  réunit ce lundi les parlementaires en congrès à Versailles.Une minute de silence sera observée partout en France ce lundi à midi.


9H54 (Paris)

Anne Hidalgo, maire de Paris, "Nous n'avons pas peur"


Après une minute de silence observée par l'assemblée.
La maire de Paris, a lancé un "nous n'avons pas peur", en ouvrant ce matin une séance exceptionnelle à l'Hôtel-de-Ville après les attentats de vendredi. "Aujourd'hui, nous n'avons pas peur. Et au fond de notre coeur, nous le savons, nous serons plus fort, et nous vaincrons nos ennemis", "Ces ennemis, nous ne les craignons pas davantage que nous ne les respectons" et "nous ne leur ferons pas l'honneur de la peur mais ils nous trouveront sur nos gardes. Nous le leur ferons pas l'honneur de la colère, mais ils nous trouveront implacables, nous ne leur ferons pas l'honneur de douter, mais ils nous trouveront attachés à ce dialogue démocratique qu'ils détestent".


9H50 (Paris)Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale : "les Français ont besoin d'unité nationale"

L'unité nationale, "les Français en ont besoin.Non seulement le monde nous regarde mais nos adversaires nous espionnent", a-t-il poursuivi fustigeant d'avance "toute division qui pourrait apparaître dans cette volonté d'être soudés autour des valeurs de la République".

"J'espère que les uns et les autres sauront se tenir", a déclaré le président de l'Assemblée, en réponse aux premières déclarations critiques de l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy, "On peut avoir des différences, la démocratie ce n'est pas la guerre civile, qu'il puisse y avoir une majorité et une opposition, c'est normal" mais, a-t-il ajouté, "il est indispensable que, dans des moments comme ceux que nous vivons, l'unité puisse prévaloir".



9H45 (Paris)
La France pourrait invoquer l'article 5 de l'OTAN.


Ce texte prévoit qu'une attaque armée contre un pays membre est considérée comme une attaque dirigée contre tous les 28 pays de l'alliance. «Il revient aux Français de prendre la décision d'invoquer l'article 5. Nous sommes prêts à faire tout ce qui est nécessaire pour soutenir la France dans cette tragédie», explique sur CNN Ben Rhodes, conseiller adjoint du président américain à la sécurité nationale

9H39 (Paris)
Attentats : «nous entrons dans les années de sang» estime Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du PS







9H32 (Paris)
250 personnes encore hospitalisées


Le préfet de police de Paris Michel Cadot  annonce que 250 personnes étaient encore hospitalisées à la suite des attentats de vendredi soir. Il a également précisé que 1000 policiers supplémentaires avaient été mobilisés sur Paris.


9h22 (Paris)

La COP21 "réduite"



Le Premier ministre Manuel Valls annonce sur RTL que la COP21 à Paris serait «réduite à la négociation» et que les «concerts et manifestations festives» annexes «seraient sans aucun doute annulés».



9H20 (Paris)
D'autres perquisitions en cours


D'après la chaîne, iTélé, des opérations sont en cours à Lille et Roubaix, où des armes auraient été saisies


9H16 (Paris)
Minute de silence au Conseil de Paris






9H12 (Paris)

Les stations de Radio France cesseront d'émettre à midi pile, puis diffuseront la marche funèbre de la troisième symphonie de Beethoven, indique la radio publique.Une minute de silence sera observée partout en France à midi. Les musées, salles de spectacle et autres établissements culturels rouvriront à 13h.


9H03 (Paris)




9H00 (Paris)

Cinq personnes ont été interpellées et placées en garde à vue dans la nuit de dimanche à lundi lors d'une opération autour de Lyon menée dans le cadre de l'état d'urgence. "Un arsenal de guerre" dont un lance-roquettes a été découvert, selon une source proche du dossier.


8H55 (Paris)

7 attentats évités "sur les 6 derniers mois" au Royaume-Uni affirme David Cameron.
"Nos services de sécurité et de renseignements ont empêché quelque chose comme sept attaques sur les six derniers mois, même si ces attaques étaient d'une moindre envergure", a déclaré le premier ministre à la BBC Radio 4. 
 
"Nous étions au courant qu'il y avait des cellules en Syrie qui radicalisent des gens dans nos propres pays et qui sont susceptibles de renvoyer des gens pour perpétrer des attaques", a  dit David Cameron qui s'exprimait d'Antalya, en Turquie, où il participe à un sommet du G20. "Nous pouvons renforcer nos services de sécurité et nous allons le faire, nous pouvons prendre des mesures pour que l'aviation soit plus sûre et mettre de l'argent dans ce domaine, ce que nous allons faire", a-t-il ajouté.

 8H40 (Paris)

Manuel Valls : "Il faut fermer les mosquées et les associations qui s'en prennent aux valeurs de la République